Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le SEFPO demande aux libéraux de publier le rapport sur l’Examen portant sur l’évolution des milieux de travail

Queen's Park
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) se joindra à une conférence de presse à Queen's Park aujourd'hui pour demander à la province de publier le rapport final de l’Examen portant sur l'évolution des milieux de travail, lequel était censé être disponible l’automne dernier.

« Ça fait trop longtemps que nous attendons un changement », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Le travail précaire est devenu une épidémie dans cette province, et sans lois pour les protéger, les travailleurs tombent entre les mailles du filet. Le changement doit se faire maintenant. Nous avons besoin de ce rapport maintenant. »

Le rapport exposera les changements que l’on recommande d’apporter à la Loi sur les normes d’emploi (LNE) et à la Loi sur les relations de travail de l'Ontario (LRTO). La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, avait demandé au ministre du Travail de s’occuper d’amender ces lois en 2014.

« Ce gouvernement est clairement capable de faire vite lorsqu’il veut faire vite, comme quand il s’est agi de privatiser Hydro One, de mettre la bière et le vin sur les étagères des épiceries ou de développer un projet pilote portant sur le revenu de base; par contre, il se déplace à pas de tortue dans un nombre trop grand de dossiers importants », a déclaré Monsieur Thomas.

Organisée à la fois par la Fédération du travail de l'Ontario et la campagne 15 $ et équité (Fight for $15 and Fairness), la conférence de presse aura lieu au studio des médias de Queen’s Park à 9 h 30.

« Ce budget doit développer une économie fondée sur des emplois décents », a encore dit Monsieur Thomas.  « Quelle que soit la façon dont on aborde la chose, une économie prospère dépend d’une main-d'œuvre prospère. Les travailleurs ne peuvent être les consommateurs dont ont besoin les commerces s’ils peuvent à peine payer leur loyer. »

Sara Labelle, vice-présidente de la région 3 du SEFPO, qui représentera le SEFPO lors de la conférence de presse, en a convenu : « Le gouvernement doit arrêter de se dérober à ses obligations. Il faut qu’il se mette immédiatement à apporter des changements qui comptent pour les travailleurs et à servir les gens qui les ont élus. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931; Sara Labelle 905-914-4037