Menu
Menu
news_announcements_french.jpg

Journée de lobbying du SEFPO et d’Unifor à Queen's Park : unis pour mener le « combat de notre vie de travail »

Journée de lobbying du SEFPO et d’Unifor à Queen's Park : unis pour mener le « combat de notre vie de travail »

opseu_unifor_3.jpg
opseu_unifor_3.jpg
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le mercredi 20 février, des membres du SEFPO et d’Unifor – les plus grands syndicats des secteurs public et privé de l'Ontario – venus de toutes les régions de l'Ontario, étaient à Queen's Park pour rencontrer les députés provinciaux et faire passer un message au gouvernement provincial : les Ontariens méritent mieux, nous avons les moyens de faire mieux et nous sommes ici pour lutter, ensemble!

opseu_unifor_3.jpg
De gauche à droite : Naureen Rizvi, directrice régionale d’Unifor pour l’Ontario, Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO, Jerry Dias, président national d'Unifor, Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO.

opseu-unifor-group.jpg
Les membres du SEFPO et d’Unifor au gouvernement Ford : « Nous sommes prêts à durcir le combat. »

« C’est prometteur de voir les membres des deux syndicats s’unir pour affirmer leur solidarité », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Nous sommes très préoccupés par les défis auxquels sont confrontés les autres syndicats et la coopération entre les syndicats des secteurs public et privé nous rend plus forts. Nous unissons nos forces pour mener le combat de notre vie de travail. » 

darryl_bedford.jpg
De gauche à droite : Darryl Bedford (SEFPO), Catharine Bokor (SEFPO), Teresa Armstrong (députée provinciale), Joe Graves (Unifor) et Lisa Irwin (Unifor).

carol_maxwell_team.jpg
De gauche à droite : Arlene Proulx (SEFPO), Carol Maxwell (SEFPO), Guy Bourgouin (député provincial), Angie Martz (Unifor) et Makayla Jeffries (Unifor).

Plus de 75 travailleuses et travailleurs de première ligne – de tous les secteurs de l'Ontario, public, parapublic et privé – ont uni leurs forces pour rencontrer des députés provinciaux des quatre partis politiques. Leur objectif : présenter leur vision d’un meilleur Ontario, avec un gouvernement provincial qui défend des services publics de qualité et de bons emplois afin de faire de l’Ontario le meilleur endroit pour vivre, travailler et élever une famille.  

faibish_bell4.jpg  
De gauche à droite : Tina Faibish (SEFPO), Jessica Bell (députée provinciale), Tammy Laporte (Unifor), Scott McIlmoyle (Unifor) et Sam Cheadle (SEFPO).

img_3263.jpeg

De gauche à droite : Mike Norman (Unifor), Deb Henry (Unifor), Kingsley Kwok (SEFPO), Jill Andrew (députée provinciale) et Attasha Jordan (SEFPO).

Les membres du SEFPO et d’Unifor ont rencontré plus de 50 députés provinciaux afin de rallier leur appui et qu’ils défendent les priorités des gens et demandent au gouvernement d’arrêter de :

  • gaspiller de l'argent dans de coûteux programmes de privatisation, dans les salaires exorbitants des gestionnaires et qu’il investisse plutôt dans des services publics de qualité;
  • s'attaquer aux services publics,
  • privatiser et sous-traiter les emplois du secteur public et qu’il défende plutôt les bons emplois et les droits des travailleurs.

200.jpg
Les dirigeants du SEFPO et d’Unifor luttent côte à côte pour un meilleur Ontario.   

161.jpg
Les présidents d’Unifor et du SEFPO ont tenu une conférence de presse conjointe le 20 février 2019 pour parler de l’alliance qu’ont forgée leurs syndicats pour combattre l’ordre du jour du gouvernement Ford.

Nous sommes ici aujourd'hui parce que les membres de nos syndicats sont des experts qui travaillent en première ligne. Ils connaissent parfaitement les besoins de leurs services et collectivités. La population, c’est eux et il est plus que temps que Doug Ford commence à les écouter au lieu d’intensifier son programme dangereux de compressions et de privatisation. Nous lutterons aussi longtemps qu'il le faudra pour défendre l'essor de nos collectivités et bâtir un meilleur Ontario.

Warren (Smokey) Thomas
Président du SEFPO

Si le gouvernement Ford refuse de consulter la population de cette province – y compris les travailleurs de première ligne qui font prospérer notre économie – nous délivrerons notre message directement à sa porte. Il est temps d'investir dans les travailleurs de première ligne et dans l’avenir en investissant dans les services publics qui profitent à toute la population de l’Ontario. Nous avons les moyens de faire mieux et nous devons faire mieux.

Eduardo (Eddy) Almeida
Premier vice-président/trésorier du SEFPO