Skip to content

Le SEFPO s’unit pour éliminer le harcèlement en milieu de travail

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Warren (Smokey) Thomas s’est dit très fier des membres et du personnel du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) qui ont adopté quasiment à l’unanimité aujourd’hui une motion sur le harcèlement sexuel au travail.

« Aujourd'hui, les membres du SEFPO ont mis en valeur toute leur diversité pour se rassembler et combattre une question très importante », a déclaré le président du SEFPO. «  Comme à notre habitude, notre débat a été ouvert, franc et prolongé. Mais nous avons trouvé une façon d'aller de l'avant. C'est un moment décisif pour le syndicat et une victoire sur les tentatives de division. »

Les délégués, qui représentent les 130 000 membres de ce puissant syndicat du secteur public, sont réunis à Toronto, cette semaine, pour leur congrès annuel. Adoptée par plus de 98 pour cent des membres, cette motion prévoit la création d'un groupe de travail qui examinera les politiques de harcèlement et de discrimination au SEFPO. Elle fait suite à des préoccupations selon lesquelles le syndicat n'en aurait pas fait assez pour traiter les allégations d'agression sexuelle impliquant un ancien employé.

Le groupe de travail est le dernier d'une série d’outils mis en œuvre par le SEFPO au cours de la dernière année pour prévenir les comportements en milieu de travail tels que les commérages, la discrimination, l'intimidation, le harcèlement et les agressions. Parmi ces outils, il y a la mise à jour complète des politiques et des procédures, des campagnes de sensibilisation, des vidéos, de la formation et du soutien.

« Le SEFPO a toujours été à l’avant-garde pour mettre en œuvre des politiques et pratiques progressistes en matière de ressources humaines », a déclaré Thomas. « En tant que syndicat – et moi aussi personnellement – nous avons toujours affirmé qu'il n’y a aucune place dans notre organisation pour aucune forme de violence de quelque nature que ce soit, latente ou manifeste, verbale, psychologique ou physique.

« Aujourd'hui, notre personnel et les membres ont réaffirmé le plus vigoureusement possible leur engagement continu à un milieu de travail sécuritaire et accueillant – un environnement de travail où la dignité et la sécurité de chaque employé sont reconnues, promues et protégées. »

« Ce que nous avons vu au Congrès, c’est la démocratie à son meilleur, a-t-il poursuivi. Nous avons vu des dirigeants syndicaux et des membres engagés dans l'action pour s’attaquer à un problème de la plus haute importance. Nous avons vu et vécu l'unité et la solidarité qui sont la clé de notre succès, la promesse de notre avenir et la marque de notre effectif. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613 329-1931

Consultez la page d'index du Congrès