Skip to content
paramedics_opseu_french_banner.jpg

Le SEFPO souhaite la bienvenue aux nouveaux membres des Services ambulanciers de Rama exploités par la Première Nation de Rama

Illustration of ambulances
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le SEFPO souhaite la bienvenue à ses nouveaux membres des Services ambulanciers de Rama. Les techniciens ambulanciers des Services ambulanciers de Rama qui sont exploités par la Première Nation procurent des soins préhospitaliers qualifiés dans la Première Nation de Rama et les régions voisines.

Le scrutin de représentation avait eu lieu en avril 2018, mais le décompte des bulletins de vote avait été retardé par un conflit de juridiction syndicale. À la suite de l’ouverture des urnes et du dépouillement, il a été constaté que 100 pour cent des travailleurs avaient voté en faveur de leur adhésion au SEFPO.

De plus en plus de travailleurs se tournent vers le SEFPO à cause des décisions qui sont prises par le gouvernement Ford, selon le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« Les travailleurs qui ne sont pas représentés par un syndicat fort sont vulnérables lorsqu’il y a un exalté au gouvernement qui se fiche bien de leur avenir », a déclaré le président Thomas.  « Nous avons une longue expérience et le fait que les travailleurs de première ligne adhèrent en grand nombre au SEFPO en dit long. »

Jamie Ramage, président de la Division des services ambulanciers du SEFPO, a souhaité la bienvenue aux nouveaux membres et déclaré qu’ils ont fait un excellent choix en votant en faveur de leur adhésion au SEFPO.

« Lorsque les techniciens ambulanciers de Rama ont contacté le SEFPO, ils connaissaient déjà notre réputation. Ils avaient déjà constaté notre détermination à apporter des changements concrets pour les techniciens ambulanciers », a déclaré Jamie Ramage. « Nous sommes fiers du travail accompli concernant le dépôt de la législation présomptive relative à la Commission de la sécurité professionnelle et de l’assurance contre les accidents du travail, ainsi que du rôle essentiel que nous avons joué dans l’amélioration de notre régime de retraite OMERS afin d’abaisser l’âge normal de départ à la retraite des techniciens ambulanciers de 65 à 60 ans. Plus nous sommes nombreux, plus nous sommes forts. »