Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le président du SEFPO dit que les Ontariens ne devraient pas être complaisants envers Doug Ford

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas at Queen's Park.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, dit que les Ontariens ne doivent pas se laisser dupés par la volte-face de Doug Ford concernant le financement de la santé publique, des ambulances terrestres et des services de garde.

« En ce qui concerne le financement des services publics essentiels dont dépendent les Ontariens, le gouvernement Ford fait des ravages et provoque un chaos épouvantable avec ses plans mal conçus et incohérents qu’il a rédigés sur le coin d’une table », a déclaré le président Thomas. « Doug Ford cible les plus vulnérables et ne fait arrière que lorsqu’il est acculé. »

Selon le président Thomas, le processus d’élaboration des politiques du gouvernement Ford ressemble à un « ball-trap en pleine nuit », c’est-à-dire à tirer au hasard sur autant de cibles que possible, puis à aller voir celles qui sont en morceaux. 

« Il ne s’agit pas de planification ni de budgétisation visant à répondre aux besoins des gens », a déclaré le président Thomas. « Il s’agit d’une tentative visant à payer les réductions d’impôt énormes dont bénéficient les plus riches au détriment des plus vulnérables – ces mêmes personnes dont le gouvernement Ford pensait qu’elles ne se défendraient pas ou qu’elles ne pourraient pas se défendre. »  

« Mais ils se trompaient royalement », a déclaré le président Thomas. « Ils ne s’attendaient pas à une telle levée de boucliers et ils sont maintenant obligés de faire machine arrière. Mais les Ontariens ne doivent pas se laisser bercer d’illusions, car Doug Ford ne cherche qu’à gagner du temps avec cette volte-face. Son plan destructeur a déraillé cette fois-ci, mais on se demande quelle sera sa prochaine cible? Nous n’attendrons pas le couperet de la guillotine les bras croisés. »  

« Le seul plan concret de Doug Ford est d’enrichir ses acolytes », a déclaré le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida. « Le budget du mois dernier visait à réduire le déficit de 1,4 milliard de dollars, mais ils ont accordé 3,8 milliards de dollars de réductions d’impôts aux plus riches.  Imaginez un peu ce qu’ils auraient pu financer avec cet argent. » 

Le président Thomas demande à Doug Ford de revenir sur toutes les autres mauvaises décisions qui ont été prises à la hâte par son gouvernement, telles que la réduction du financement pour les services de l’autisme, la privatisation de la vente de cannabis et l’expansion et la privatisation de la vente d’alcool dans les dépanneurs.

« Il est temps que Doug Ford redéfinisse sa méthode au complet », a indiqué le président Thomas. « Plus important encore, il est temps de reconnaître que l’Ontario a un problème de revenus, et non pas un problème de dépenses. Il est temps d’annuler les réductions d’impôts des sociétés et de verser cet argent dans le trésor de l’Ontario afin de financer les services publics dont les gens ont besoin. »

« Il est temps que Doug Ford abandonne sa politique qui consiste “à prendre aux vulnérables pour donner aux nantis” »,  a conclu le président Thomas. « Les gens en ont assez et sont déterminés à se battre, plus fort que jamais. »  

Renseignements :  Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931