Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Selon M. Thomas, Doug Ford met en péril le Lac Érié avec sa décision de relocaliser les agents de conservation

Toronto – Le gouvernement Ford ouvre le lac Érié à la surpêche et au braconnage avec sa décision irréfléchie de relocaliser une équipe d’agents de conservation des pêches 50 kilomètres à l’intérieur des terres.

« Doug Ford envoie les agents de conservation du lac Érié en amont, sans rame », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Si loin du lac, comment pourront-ils faire respecter la loi et stopper le genre de surpêche qui pourrait conduire à un désastre total? »

« Ce gouvernement n’en peut plus de prendre des décisions insensées, mais celle-ci pourrait vraiment lui permettre de remporter la médaille d’or », a déclaré M. Thomas. « Le premier ministre a-t-il une bande de copains qui veulent braconner le doré? Je ne vois aucune autre raison pourquoi le gouvernement ferait quelque chose de si absurde. »

Cela fait des dizaines d’années que les agents de conservation du ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) sont postés dans le village de Wheatley, dit « capitale du poisson d’eau douce du monde ». »

Travaillant sur les quais, ils sont en mesure de garder un œil sur la pêche commerciale et sportive de Wheatley à Kingsville, et au-delà. Ils portent des centaines d’accusations par année liées au braconnage, à la surpêche, à la pêche sans permis et à la pêche avec de l’équipement illégal.

Mais des documents internes du MRNF montrent que le ministère est en voie de déménager ces agents de conservation près de 50 kilomètres plus loin, à l’intérieur des terres, dans des bureaux de Chatham.

« Wheatley est le port de pêche en eau douce le plus achalandé du pays », a déclaré M. Thomas. « Relocaliser les agents de conservation à une telle distance est un peu comme fermer un service de police local et s’attendre à ce que les agents de police continuent de faire respecter les lois alors qu’ils se trouvent à trois villes de distance. »

« Les braconniers seront heureux. Le reste des gens souffriront. »

Pour plus d’information :
Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931