Skip to content

Le président Thomas à Doug Ford : C’est le temps d’instaurer des mesures claires, fermes et énergiques pour endiguer cette pandémie

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, demande au premier ministre Ford d’agir immédiatement et de manière résolue pour faire en sorte que les travailleurs de la santé de première ligne disposent de l’équipement de protection nécessaire pour les protéger de la COVID-19.

« Nos travailleurs de première ligne, y compris nos travailleurs d’urgence et de la santé, doivent être dotés de l’équipement de protection individuelle, y compris des masques N95 », a déclaré le président Thomas. « Si le gouvernement n’a pas assez de stocks pour équiper nos travailleurs de première ligne, il doit être franc et le dire tout de suite. Si tel est le cas, le premier ministre doit émettre une directive pour distribuer l’équipement disponible aux personnes les plus exposées jusqu’à ce que les niveaux d’approvisionnement soient de nouveau reconstitués. »

« Nous comprenons qu’il y a une forte demande pour les masques et d’autres équipements de protection, mais les travailleurs de première ligne et les travailleurs les plus vulnérables doivent avoir la priorité numéro un en ce qui concerne l’attribution de cet équipement. »

Le président Thomas demande également au premier ministre de prendre de nouvelles mesures pour empêcher la propagation communautaire de la COVID-19, y compris en renforçant les contrôles préalables à l’entrée des hôpitaux et en arrêtant toutes les visites dans les hôpitaux de l’Ontario.

« Si le premier ministre peut mettre la province en confinement, il peut également mettre les hôpitaux en confinement. Il doit interdire toutes les visites dans nos hôpitaux durant ces deux prochaines semaines de crise, en faisant des exceptions pour les familles qui ont des enfants hospitalisés ou un proche en soins palliatifs », a déclaré Smokey Thomas.  « Nous devons faire plus pour mettre fin à la propagation communautaire et protéger les travailleurs qui luttent sans relâche pour sauver la vie de leurs concitoyens. Nous devons non seulement instaurer des mesures de contrôle et sanitaires plus rigoureuses à l’entrée de nos hôpitaux et partout à l’intérieur de nos hôpitaux, mais aussi interdire les visites extérieures, à l’exception des cas exceptionnels ou extrêmement urgents. »

« La sécurité des travailleurs de première ligne et d’urgence de l’Ontario doit être la première des priorités; c’est la seule façon de mettre fin à la propagation de ce virus. »

Le président Thomas est également préoccupé par le fait que des gestionnaires d’hôpital ont demandé à certains travailleurs de la santé qui avaient récemment voyagé de passer outre les procédures d’isolement.

« Nous entendons également dire qu’il y a des administrateurs d’hôpital sans scrupules qui font fit de la période d’isolement de 14 jours pour les travailleurs qui ont récemment voyagé », a déclaré Smokey Thomas.  « Le premier ministre doit dire clairement aux PDG des hôpitaux que la procédure d’isolement des personnes qui ont voyagé à l’étranger n’est pas un conseil, mais un ordre. »

Le président Thomas se réjouit des mesures que le premier ministre a prises pour endiguer cette crise, mais il insiste sur le fait que davantage doit être fait immédiatement pour lutter contre cette pandémie.

« Le premier ministre et la ministre de la Santé doivent agir rapidement et fermement pour protéger les travailleurs qui sont en première ligne de cette pandémie. Le temps des lignes directrices et des recommandations est révolu; des vies sont en danger. Le temps où l’on permettait à chaque hôpital d’interpréter les directives est révolu. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931