Le magasin de la LCBO d'Orono reste entre les mains du public

OPSEU members holding We Own It flags rally to save the public LCBO in Orono
Facebook
Twitter
Email

Dans une manifestation inspirante d’organisation et d’activisme communautaires, les habitants d’Orono ont persuadé le gouvernement provincial de rouvrir leur magasin public de la LCBO, juste un mois après sa fermeture.

« Orono est un petit village, oui, mais ils ont envoyé un gros message à tout l’Ontario : « Quand on unit ses efforts en tant que membres d’une même communauté, on peut gagner », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« Ça vaut la peine de lutter pour des services publics de qualité dans les villes et villages comme Orono, parce qu’ils représentent le cœur et l’âme de cette province », a encore dit Monsieur Thomas. « Je suis tellement impressionné par les gens d’ici et par nos propres membres, pour tout ce qu’ils ont accompli ensemble. »

« C’est une énorme victoire », a déclaré Tracy Vyfschaft, employée à la LCBO et membre du Conseil exécutif du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO). « Orono a eu quelques difficultés. Son épicerie a fermé il y a deux ans et la fermeture de sa banque a été annoncée récemment. »

« Ainsi, lorsqu’on a commencé à dire que la LCBO allait fermer ses portes, les habitants d’Orono ont appelé leurs politiciens pour leur dire qu’ils n’accepteraient pas de perdre d’autres services. Et ça a marché! »

Tracy Vyfschaft a dit qu’au moment de la confirmation de sa fermeture, l’automne dernier, on ne comprenait pas vraiment la décision puisque le magasin était rentable. Ainsi, elle et des mobilisateurs de la campagne Ça nous appartient du SEFPO ont fait la promotion et organisé un rassemblement dans la communauté le 9 décembre.

« Le rassemblement a attiré pas mal de monde », a déclaré Mme Vyfschaft. « J’ai suggéré à tout le monde qu’ils appellent leurs politiciens et exigent qu’ils gardent la LCBO. Et c’est ce qu’ont fait beaucoup d’entre eux. »

Les conseillers municipaux et le député provincial local ont été inondés d’appels et de plaintes.

Le 12 avril dernier, moins d’une semaine après que l’enseigne de la LCBO tombe, on annonçait qu’elle serait remise en place et que le magasin rouvrivrait ses portes le 30 avril. La réouverture pourrait se traduire par l’embauche d’un nouvel employé à temps plein.