Division des Employés de la régie des alcools

Les travailleurs de la LCBO ont voté massivement en faveur du mandat de grève

Toronto – En votant à 93 pour cent en faveur du mandat de grève, les travailleurs de la LCBO ont apporté un soutien massif aux revendications de leur équipe de négociation.

Le vote de grève, qui s’est tenu hier et aujourd'hui, avait été demandé par l'équipe de négociation, à la fin du mois dernier, qui avait déclaré que la direction faisait preuve « d’une absence totale de respect à l’égard des travailleurs ».

Warren (Smokey) Thomas, président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO), qui représente les travailleurs de la LCBO, a déclaré qu’il espère qu’à la suite de ce résultat clair « l’équipe patronale ouvrira enfin les yeux pour voir la réalité ».

« La réalité est que nos membres se battent pour sauver la LCBO – un bien public essentiel. La population de l'Ontario a bâti la LCBO, a payé la LCBO et est propriétaire de la LCBO. Nous ne laisserons pas le gouvernement Wynne détruire la LCBO en la privatisant au coup par coup. »

« Forte du solide mandat que lui ont accordé les membres, l'équipe de négociation du SEFPO va maintenant revenir à la table de négociation, a déclaré, pour sa part, Denise Davis, présidente de l'équipe, et dire à la direction qu’il est temps qu’elle abandonne ses concessions régressives qui vont à l'encontre des intérêts des travailleurs ».

« De toutes les rondes de négociations auxquelles j'ai participé, je n'ai jamais vu les membres autant exaspérés. Mais ce n'est pas surprenant, puisque les propositions de la direction sont les pires de toutes celles qui ont été présentées jusqu’à ce jour. »

« Si on acceptait les revendications patronales, on se retrouverait dans une situation où tout le monde y perdrait – les travailleurs de la LCBO et les Ontariens qui comptent sur les revenus d'une LCBO forte pour financer tous leurs services publics, comme les routes ou les soins à domicile », a ajouté Denise Davis.

« La balle est désormais dans le camp de la direction de la LCBO », a ajouté le président Thomas. « Ils peuvent travailler avec nous pour discuter des propositions de notre équipe qui visent à améliorer la LCBO, à la protéger et à en faire l’extraordinaire bien public qu’elle a le potentiel d'être ou contre nous pour créer un milieu de travail malsain et affaiblir la LCBO – la LCBO que les libéraux semblent vouloir. »

« Mais s'ils décident de travailler contre nous, ils feraient bien mieux de se préparer pour la lutte, car je peux leur promettre une chose : ils vont la perdre. »

La convention collective des membres du SEFPO qui travaillent à la LCBO a expiré le 31 mars 2017.

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; Denise Davis, 905-767-6867