Skip to content
1400-200_300dpi-indigneous_circle_fr.jpg

'Faire partie de quelque chose de très spécial'

WIPCE 2017
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À l’occasion de la Conférence mondiale des peuples autochtones sur l'éducation, qui avait lieu à Toronto, du 24 au 28 juillet, le SEFPO et le Cercle des Autochtones ont montré qu'ils sont à l’avant-garde pour nouer des partenariats solides entre les Premières Nations et les syndicats.

« Les syndicats sont des mouvements qui ont vocation à faire le bien », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Je suis fier et honoré de voir que les membres autochtones du SEFPO mettent à profit notre syndicat pour soutenir des événements tels que cette conférence. »

« Ils font changer les choses pour eux-mêmes et pour leurs communautés. »

IMT at the World Indigenous Peoples Conference on Education

IMT at the World Indigenous Peoples Conference on Education

La Conférence mondiale des peuples autochtones sur l'éducation a lieu tous les trois ans à divers endroits dans le monde. Le SEFPO et le Cercle des Autochtones figuraient au nombre des principaux commanditaires de la conférence de cette année. C'était la première fois qu'un syndicat et ses membres jouaient un rôle de premier plan.

« Je suis fière de faire partie d'un syndicat qui est à l'avant-garde du mouvement vers une véritable réconciliation nationale », a déclaré Theresa O'Connor, une membre du SEFPO qui assistait à la conférence.

« C’est douloureux de partager notre expérience du colonialisme, mais c'est surtout notre résistance qui prend le dessus. Ce rassemblement renforce ma conviction que nous, les peuples autochtones de l’île Turtle, devons nous unir et renouer nos anciennes alliances du passé. »

Lors de la conférence, les membres de l'équipe de mobilisation autochtone du SEFPO (ÉMA) ont fait une présentation sur la réconciliation entre les peuples autochtones et le mouvement syndical, qui a connu beaucoup de succès.

Russ Jock of the IMT at the World Indigenous Peoples Conference on Education

« Après notre présentation, un citoyen australien m'a dit que ça lui donnait l'espoir que l’avenir serait solide et solidaire », a déclaré Russ Jock, membre du SEFPO à la FPO et membre de l’ÉMA.

« Nous faisons partie de quelque chose de très spécial. L'histoire montrera que notre génération a joué un rôle important afin que les peuples autochtones se relèvent et retrouvent leur fierté et dignité. »

Près d'une douzaine de membres autochtones du SEFPO ont assisté à la Conférence mondiale des peuples autochtones sur l'éducation. Voici quelques-unes de leurs impressions à la conférence :

  • « Peu importe la partie du monde où ils vivent, les peuples autochtones sont aux prises avec les mêmes répercussions de la colonisation, à l’instar de ce que nous vivons ici, chez nous. » — Paige Malcolm

  • « Je suis très émue d’avoir rencontré d’autres personnes de l’île Turtle et partagé autant d’information sur l'île Turtle. » — Chris Koptie

  • « Cette conférence a été toute une révélation pour moi. Avoir la possibilité de collaborer avec d'autres groupes autochtones et d’apprendre d’eux a été pour moi une opportunité exceptionnelle à ne pas manquer. Une des choses les plus importantes que j'ai apprise est que nous devons mettre l'accent sur l'éducation. Apprendre notre histoire aidera chacun d’entre nous à grandir ensemble et à aller de l'avant vers la guérison. » — Krista Maracle

  • « Je me sens privilégiée d'avoir eu la chance de participer à ces ateliers et de rencontrer des personnes aussi déterminées qui partagent autant de difficultés et de similitudes culturelles. » — Lauren Fong

  • « Partager nos idées, méthodes et stratégies sur la façon de protéger, de préserver et de promouvoir nos langues, cultures et traditions est vital pour assurer notre survie en tant que peuple. » — Darlene Kaboni

  • « Je crois que tous les membres de la FPO devraient recevoir une formation. Nous devons trouver un moyen d’instaurer des cours obligatoires afin que toute la population ait une meilleure compréhension des questions autochtones en ce qui a trait à la vérité et à la réconciliation. » — Lise Dampier

  • « Cette occasion de réseautage national et international pour les membres du Cercle des Autochones et du SEFPO sera fort utile à un moment où nous nous efforçons de transmettre et de partager nos histoires et de construire sur nos fondations de solidarité. » — Geri Kakeeway