Skip to content
College Support/Soutien. Personnel de soutien a temps partiel des colleges.

Les membres du personnel de soutien à temps partiel des collèges se préparent à négocier

College Support Part-Time
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Stimulée par la solidarité de l’ensemble des membres du syndicat, l’équipe de négociation du personnel de soutien à temps partiel des collèges membres de l’OPSEU/SEFPO se concentre sur ses derniers préparatifs en vue de sa rencontre avec l’employeur, un peu plus tard cette année.

Le 29 janvier dernier, les délégués du personnel de soutien à temps partiel des CAAT se sont réunis virtuellement dans le cadre de la réunion d’établissement des revendications finales, dirigée très habilement par la présidente de l’équipe de négociation, Lisa Lavigne.

Le processus d’établissement des revendications est piloté par les membres et comporte plusieurs étapes. Les délégués s’étaient réunis avant ça les 6 et 7 novembre 2020 pour élire leur équipe de négociation :

Lisa Lavigne, présidente, section locale 349
Nour Askandar, vice-présidente, section locale 557
Dale Gartshore, section locale 124
Rick Townend, section locale 109
David Brooks, section locale 241
Denise Martinez, section locale 561
Julie Davis, section locale 351

Suite à cette réunion, les sections locales avaient été chargées de conduire des assemblées générales des membres afin de voter et classer les priorités pour la négociation. Tout cela fait partie de l’ADN démocratique de l’OPSEU/SEFPO, par lequel les membres, et pas seulement les dirigeants du syndicat ou l’équipe de négociation, décident de ce qu’on dépose sur la table de négociation.

Le président Warren (Smokey) Thomas et le premier vice-président/trésorier Eduardo (Eddy) Almeida ont tous deux participé à la réunion d’établissement des revendications finales et ont assuré les membres que le syndicat accorderait à l’équipe de négociation tout le soutien dont elle aurait besoin.

« L’OPSEU/SEFPO vous soutiendra à fond », a affirmé le président Thomas. « Nos négociateurs professionnels, équipes des campagnes et des communications, nos chercheurs et notre équipe juridique seront là pour soutenir l’équipe par tous les moyens possibles. Si l’employeur pense que cela va être facile, il se trompe. »

Le premier vice-président/trésorier Eduardo (Eddy) Almeida s’est dit extrêmement fier du long chemin parcouru par les membres du personnel de soutien à temps partiel des collèges pour arriver à l’OPSEU/SEFPO, ainsi que de l’aptitude reconnue du syndicat à réaliser des gains importants à la table de négociation.

« Lorsqu’un employeur refuse une proposition, nous ne nous contentons pas de baisser les bras », a déclaré M. Almeida. « Nous cherchons un moyen de contourner l’obstacle mis en place par l’employeur. Nous devons souvent faire preuve d’agilité, de souplesse et de créativité pour arriver exactement là où nous voulons arriver. »

Le personnel du syndicat a fait un certain nombre de présentations pour préparer le terrain, parlant aussi des enjeux qui préoccupent la division, du paysage économique et du plan de mobilisation de l’effectif du syndicat. On a consacré l’après-midi au classement des revendications.

Lisa Lavigne s’est dite extrêmement satisfaite du déroulement de la réunion et de l’énergie des participants.

« Tout au long de la réunion, j’ai ressenti un profond sentiment d’unité et ai vraiment eu l’impression d’œuvrer pour une cause commune, après toutes ces années de lutte pour l’équité et la reconnaissance juridique », a-t-elle souligné. « Les membres nous soutiennent, et le cran qu’on leur reconnaît contribuera à nous propulser vers le succès. Je me réjouis d’arriver à la table. »

Armée de l’ensemble des revendications, l’équipe de négociation va consacrer un certain temps à la mise au point de sa stratégie et à la rédaction des propositions qu’elle présentera bientôt au Conseil des employeurs des collèges à la table de négociation. L’équipe revient de la réunion d’établissement des revendications sachant qu’elle peut compter sur les 170 000 membres de l’OPSEU/SEFPO, qui la soutiendront à chaque étape.