Skip to content
news_notices_french.jpg

Rendre hommage au personnel correctionnel n'a jamais été aussi important

Les membres du personnel correctionnel méritent toujours de recevoir nos éloges et remerciements pour le travail indispensable et extrêmement difficile qu’ils effectuent, mais ils en sont particulièrement dignes cette année en pleine pandémie de COVID-19. 

Cette semaine, on célèbre la Semaine de la reconnaissance du personnel des services correctionnels et la Semaine des agents de probation – l’occasion de témoigner notre reconnaissance à l’ensemble du personnel des services correctionnels pour adultes et des services de justice pour la jeunesse.

Le jeudi 7 mai, à l’occasion de la cérémonie commémorative annuelle, des vidéos seront diffusées sur le site intranet du ministère pour rendre hommage aux travailleurs des services correctionnels de l’Ontario qui ont disparu dans l’exercice de leurs fonctions.

Ayant tous les deux travaillé dans des milieux institutionnels, nous savons d’expérience les difficultés et dangers auxquels font face ces membres du personnel. Au nom du Conseil exécutif du SEFPO et de l’ensemble de nos 165 000 membres, nous tenons à leur dire : Merci. 

Merci de mettre votre vie et santé mentale en jeu en travaillant dans des institutions qui sont non seulement surpeuplées et mal-entretenues mais également confrontées, cette année, aux menaces et dangers de la pandémie.  

Grâce à votre travail acharné et dévouement en matière de sécurité, la pandémie a été largement maintenue à distance dans la plupart des institutions de l’Ontario. Vous avez exigé et obtenu les mesures de sécurité les plus scrupuleuses de tous les établissements correctionnels du pays. 

Nous souhaitons un prompt rétablissement aux membres du personnel de l’Institut correctionnel de l’Ontario à Brampton qui ont été testés positifs à la COVID-19.

Nous tenons également à saluer l’agent de probation et de libération conditionnelle, qui a été témoin d’un incident tragique et violent, avec une arme à feu, dans son milieu de travail, le mois dernier, à Elliot Lake. 

Il s’agit d’un brusque rappel à la réalité qui nous montre que les dangers auxquels font face les travailleurs correctionnels ne s’arrêtent pas aux murs de nos institutions et établissements.  

Au même titre que le personnel qui travaille à l’intérieur de nos prisons, nos agents de probation et agents de probation et de libération conditionnelle risquent quotidiennement leur vie et bien-être pour assurer la sécurité dans nos collectivités. 

La crise dans les services correctionnels dure depuis des années et elle continue encore aujourd’hui. 

Dans une période où le gouvernement a promis à maintes reprises de protéger les travailleurs de première ligne, nous nous engageons à continuer à faire pression pour accroître la dotation en personnel, améliorer la formation et demander de nouvelles infrastructures. Ces améliorations sont plus que vitales pour préserver la santé et la sécurité de nos membres qui travaillent en milieu correctionnel, dans les services de probation et dans les bureaux de libération conditionnelle. 

Vous ne méritez rien de moins. 

Merci. 

En toute solidarité,

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO