Skip to content
news_press_releases_french.jpg

La direction de l’hôpital de Peterborough tente de taire ses employées de bureau

Peterborough – Le président du SEFPO déclare que le syndicat refuse d’être réduit au silence en ce qui concerne le gel salarial que le Centre de santé régional de Peterborough tente d’imposer à ses employées de bureau.

Warren (Smokey) Thomas a dit que le SEFPO avait appris jeudi dernier que les représentants de l’hôpital avaient contacté au moins une station de radio diffusant l’annonce satirique pour les forcer à retirer l’annonce.

« L’hôpital recourt à la censure pour empêcher nos membres de s’exprimer sur le sexisme et les injustices subis », a déclaré M. Thomas. « Ça ne va être aussi facile que ça. Nous ne laisserons pas l’hôpital taire les voix de ces travailleuses. »

Le thème de l’annonce satirique était vaguement basé sur l’histoire pour enfants « Comment le Grinch a volé Noël ». Elle souligne que tandis que les employées de bureau de l’hôpital font face à des gels allant jusqu’à huit ans, le salaire de 400 000 $ du PDG Peter McLaughlin a augmenté de 21 pour cent depuis 2015. « Peter, votre cœur est trois fois trop petit et votre portefeuille trois fois trop grand », disait l’annonce radio.

Le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, a déclaré que 98 pour cent des membres de la section locale sont des femmes et que les dirigeants de l’hôpital se montrent sexistes et misogynes.  Il demande au Conseil d’administration de l’hôpital de congédier immédiatement M. McLaughlin.

« Il traite ces femmes avec mépris et quand on le lui fait remarquer, il agit comme un pleurnicheur surpayé et commence à menacer les stations de radio locales », a encore dit M. Almeida. « C’est un échec lamentable de la direction et ce PDG devrait se faire reconduire à la porte. »

En septembre dernier, un arbitre a jugé que les membres de la section locale 345 méritaient un contrat incluant des augmentations salariales raisonnables sur cinq ans. Au lieu de ça, l’employeur a abusé du processus d’évaluation des emplois afin de reclassifier les emplois de nos membres, de façon telle que la plupart se sont trouvées face à une réduction salariale.

« Nous avons parlé de soins de santé de qualité et de conditions de travail décentes pour nos membres à l’hôpital. Et tout ce que nous avons entendu, ce sont les pleurnicheries de l’employeur à propos de nos annonces, en plus de ses tentatives de museler nos membres », a déclaré M. Thomas.

« Il est clair qu’un changement de régime est nécessaire au Centre de santé régional de Peterborough. Lisa MacLeod, la ministre déléguée à la Condition féminine, et le premier ministre Doug Ford doivent prendre des mesures. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931