Skip to content
news_notices_french.jpg

La pauvreté est une chose que nous pouvons et devons abolir

Image of tree, with outlines of people standing, and working
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le 16 octobre est la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté. Bien que le Canada soit un des pays les plus riches au monde, la pauvreté demeure une réalité quotidienne pour un trop grand nombre de personnes et des mesures doivent être prises. 

Statistique Canada a rapporté cette année que 3,2 millions de Canadiens vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Ils luttent chaque jour pour payer leur loyer et se nourrir.  Le rapport de Campagne 2000 Ontario, Faire de la pauvreté des enfants et des familles une histoire du passé :  Une vision pour la prochaine stratégie de réduction de la pauvreté de l’Ontario, a révélé que 18,7 % des enfants de moins de 18 ans et 20,2 % des enfants de moins de six ans vivent dans la pauvreté dans notre province. 

Personne n’aurait pu prédire la pandémie de COVID-19 qui a contribué à une augmentation du chômage et de la pauvreté, mais il est encore impensable que tant de gens soient confrontés à une telle insécurité financière. Les populations autochtones, racialisées, les immigrants récents et les familles monoparentales dirigées par des femmes sont particulièrement vulnérables.  

L’OPSEU/SEFPO a toujours fait plus pour lutter pour les droits de nos membres, nous avons toujours lutté pour améliorer la vie de tous les Ontariens.  C’est dans cet esprit que nous demandons aux gouvernements fédéral et provincial de s’attaquer à ce problème une fois pour toutes. 

Veiller à ce que tout le monde ait un salaire de subsistance en augmentant le salaire minimum; mettre en place un système de garde d’enfants entièrement financé et public; et assurer l’accès à des logements abordables et supervisés, pas seulement des abris pour les sans-abri.  

La pauvreté peut être éradiquée. Avec la volonté et la détermination qu’il faut, tous les Canadiens peuvent vivre avec dignité jour après jour. 

Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO 

Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier