Skip to content
news_press_releases_french.jpg

La bière à 1 $, ça peut mener droit à la catastrophe, selon le président Thomas

Warren (Smokey) Thomas, OPSEU President
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a fustigé le premier ministre Ford pour son engagement concernant la bière à un dollar, qui « peut mener droit à la catastrophe ». 

« Les gens demandent des bons emplois et des logements à prix abordable et ils s’inquiètent légitimement pour leur avenir », a déclaré le président Thomas. « Et la réponse de Doug Ford, c’est de la bière bon marché. Que puis-je ajouter – tous les héros ne portent pas de cape. »

« L’initiative de Ford ne résout en rien les problèmes d’abordabilité des gens », a ajouté le président Thomas. « Elle ne fera qu’engendrer tout un nouvel ensemble de problèmes. »

Le président Thomas a estimé que la promesse de Ford n’est qu’une diversion qui masque la réalité.

« Baisser le prix de l’alcool peut permettre à M. Ford de marquer quelques points politiques, mais ça coûtera plus cher à nous tous », a expliqué le président Thomas. « Ça se traduira par des millions de dollars en coûts de soins de santé et par une menace pour notre santé et sécurité publique. »

« Entretenir les gens dans l’illusion peut aider à faire un peu de chemin politiquement, mais les Ontariens et Ontariennes se réveilleront, tôt ou tard, avec la gueule de bois », a indiqué le président Thomas.

Cette initiative du premier ministre Ford, qui entrera en vigueur avant la longue fin de semaine de la fête du Travail, inquiète le président Thomas, car elle fera baisser le prix de la bière juste avant la rentrée scolaire.

« Tous les parents rêvent que leurs enfants puissent aller au collège ou à l’université », a ajouté le président Thomas. « Que leurs enfants aient accès à de l’alcool bon marché durant la première semaine de l’année scolaire ne fait certainement pas partie de leur rêve. En fait, c’est plutôt le cauchemar de la plupart des parents. » 

« Longues fins de semaine et bière bon marché ne font pas bon ménage », a conclu le président Thomas. « Avec plus de voitures sur les routes et plus de bateaux sur l’eau, on court tout droit à la catastrophe – et la “bière à une piastre” sera une bien piètre consolation. » 

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931