Skip to content

Le président Thomas au premier ministre Ford : « légiférez des congés de maladie payés pour tous »

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a envoyé aujourd’hui la lettre suivante au premier ministre Doug Ford.

Le 19 avril 2021

L’honorable Doug Ford, premier ministre de l’Ontario
Salle 281
Édifice de l’Assemblée législative, Queen’s Park
Toronto (Ontario)  M7A 1A1

OBJET : L’OPSEU/SEFPO exhorte le gouvernement Ford à légiférer des congés de maladie payés pour tous

Monsieur le Premier ministre,

C’est notre troisième message à votre bureau en autant de jours. Des temps désespérés requièrent des mesures extraordinaires. S’il y a un moment où nous devons communiquer efficacement en tant que province et agir rapidement en tant que société, c’est en ce moment.

À l’OPSEU/SEFPO, nous avons mis de côté la politique dans un esprit de coopération et de collaboration. Nous sommes conscients du fait que travailler ensemble est la seule façon de vaincre cette crise et d’en sortir triomphant. Les invectives et les humiliations publiques ne résoudront pas la crise actuelle. Et ensemble, nous avons fait des progrès.

Nous avons demandé à votre gouvernement de revenir sur les pouvoirs arbitraires octroyés à la police et vous l’avez fait. Nous avons dénoncé la fermeture des aires de jeux et vous avez écouté. Nous avons sonné l’alarme au sujet de la crise de capacité qui frappe l’Ontario et les libéraux fédéraux se sont engagés à envoyer des travailleurs de la santé pour nous aider. Nous avons demandé l’accélération de la vaccination et vous avez abaissé l’âge d’admissibilité au vaccin AstraZeneca à 40 ans.

Tout cela constitue des progrès significatifs. Cependant, nous sommes maintenant arrivés à un moment crucial de la lutte contre cette pandémie.

La voie de la reprise nécessite des décisions judicieuses et légiférer pour accorder des congés de maladie payés est une décision judicieuse. Les congés de maladie payés sauvent désormais des vies. Les experts sont tous d’accord, y compris le médecin hygiéniste en chef de Toronto, sur le fait que les congés de maladie payés sont essentiels pour protéger les travailleurs qui sont en première ligne de la pandémie – en particulier ceux qui occupent des postes à bas salaires et précaires avec peu ou pas de sécurité d’emploi.

Tout le monde a besoin de congés de maladie payés. Ils contribuent à améliorer la sécurité des travailleurs et de nos collectivités. De plus, la grande majorité des Ontariens sont en faveur d’une loi qui accorderait des congés de maladie payés à tous. Il nous faut maintenant un leadership politique. Vous avez dit non dans le passé, mais je suis sûr que vous pouvez voir que la situation de la province exige aujourd’hui une réponse différente.

Au fur et à mesure de l’augmentation du nombre de cas, il est nécessaire d’agir plus fermement. L’indécision ne sauvera pas des vies – mais les vaccins et les congés de maladie payés y contribueront. Le public et les travailleurs du secteur public de l’Ontario suivent de près ce qui se passe. À moins qu’il ne soit abrogé, le projet de loi 124, qui plafonne les salaires, signifie que les travailleurs du secteur public ne peuvent même pas négocier davantage de jours de congé de maladie, sans accepter une autre réduction de leurs salaires. Il s’agit des mêmes travailleurs de première ligne que vous avez qualifié de héros tout au long de la pandémie.

Eh bien monsieur le Premier ministre, sachez que les héros méritent respect et dignité. Au minimum, ils ont besoin de congés de maladie payés. Il ne s’agit pas seulement des travailleurs syndiqués, les travailleurs non syndiqués ont, eux aussi, besoin de congés de maladie payés. C’est pour eux la meilleure façon de se protéger tout en continuant à gagner leur vie; c’est aussi la meilleure façon de protéger le public. Le mois dernier, plus de 600 travailleurs d’Amazon à Brampton ont contracté la COVID-19, mais très peu de cas ont été signalés. Ne serions-nous pas tous, les travailleurs Amazon, leurs familles et le public, plus en sécurité, si ces travailleurs avaient été autorisés à prendre des congés de maladie payés? On ne devrait pas forcer les travailleurs à choisir entre gagner leur pain et mettre leur vie en danger.

Monsieur le Premier ministre, vous savez que c’est la bonne décision. Au moins pendant la durée de cette pandémie, légiférez pour accorder des congés de maladie payés et protéger la province, les travailleurs et leurs familles. C’est pour vous l’occasion de prendre le leadership sur cette question à travers le pays et de mettre en lumière la voie à suivre pour toutes les provinces et tous les territoires. Légiférez dès-maintenant pour accorder des congés de maladie payés. Mettez de côté l’idéologie et prenez le virage qu’il faut. Non seulement nous faisons face tous ensemble à cette pandémie, mais, plus important encore, nous en sortirons ensemble, plus rapidement.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier ministre, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Warren (Smokey) Thomas
Président de l’OPSEU/SEFPO

c.c. L’honorable Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé
Dr David Williams, médecin hygiéniste en chef