Techniciens Ambulanciers. Font toute la difference

Lettre du président au ministre du Travail au sujet d’un comité pour les SMU en vertu de l'article 21

Ontario Public Service Employees Union Paramedics Logo
Facebook
Twitter
Email

Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO, a envoyé aujourd’hui la lettre suivante à l’honorable Monte McNaughton, ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences, pour l’exhorter à constituer un comité pour les Services médicaux d’urgence (SMU) en vertu de l’article 21.

Cliquez ici pour télécharger la lettre en format PDF-FR

Le 29 octobre 2021

L’honorable Monte McNaughton
Ministre du Travail, de la Formation et du Développement des compétences
400, avenue University, 14e étage
Toronto (Ontario) M7A 1T7

Monsieur le Ministre,

Je vous écris pour donner suite à ma lettre du 20 novembre 2020 concernant la constitution d’un comité autonome pour le secteur paramédical en vertu de l’article 21.

L’OPSEU/SEFPO est très fier de représenter quelque 2 200 membres dans 22 services paramédicaux, dans quatre centres intégrés de répartition d’ambulances du secteur parapublic et dans 11 centres intégrés de répartition d’ambulances de la fonction publique de l’Ontario. Nos membres cherchent toujours de nouvelles façons de renforcer la santé et la sécurité au travail tout en améliorant la prestation des services.

Et ils estiment que la création d’un comité pour les Services médicaux d’urgence (SMU) en vertu de l’article 21 constituerait une amélioration importante. Comme je l’ai déjà mentionné, ce comité vous procurerait des conseils d’experts sur l’application de la loi, la réglementation et les politiques. Les Services médicaux d’urgence sont représentés actuellement par le sous-comité du Comité consultatif des soins de santé créé en vertu de l’article 21. Cette structure à deux niveaux n’est pas optimale.

Premièrement, le travail des SMU, qui est extrêmement diversifié, englobe des pratiques qu’on ne trouve pas dans d’autres professions de la santé. Les techniciens ambulanciers, qui sont régis par la Loi sur les ambulances de l’Ontario, procurent essentiellement des soins préhospitaliers, y compris des services de soins spécialisés, dispensés par les ambulanciers des équipes tactiques et communautaires et les travailleurs paramédicaux dans les centres de dépistage de la COVID-19 et des sites d’injection supervisés.

Deuxièmement, cette structure à deux niveaux entrave le déploiement en temps opportun de matériel, de conseils liés à la pandémie et d’éléments urgents et nécessaires sur le terrain.

Troisièmement, le champ d’activité des techniciens ambulanciers s’étend rapidement. De nouvelles technologies sont en cours d’introduction et les techniciens ambulanciers interviennent dans des endroits de plus en plus éloignés. C’est-à-dire que de nouveaux problèmes de santé et de sécurité surgissent et doivent être traités efficacement afin de prévenir les risques pour les travailleurs.

Rien ne peut égaler l’expérience des travailleurs de première ligne. Les techniciens ambulanciers ont une compréhension sans pareille de leur secteur. Constitué en vertu de l’article 21, ce comité bénéficierait de l’autonomie pour vous informer directement. Il aiderait également le directeur général de la prévention dans sa mission qui consiste à procurer des conseils éclairés aux milieux de travail dans la province.

Depuis près de deux ans, les techniciens ambulanciers, qu’ils soient ou non membres de l’OPSEU/SEFPO, demandent la constitution d’un comité autonome en vertu de l’article 21. Je crois comprendre que le 21 février dernier, le Conseil de la prévention en matière de santé et de sécurité a adopté une motion vous recommandant d’approuver la demande de création d’un comité autonome.

Monsieur le Ministre, permettez-moi de vous demander respectueusement d’accepter leur demande. Je pense qu’il s’agit d’une solution qui ne fait que des gagnants : pour vous, en tant que ministre, pour les techniciens ambulanciers en ce qui concerne l’amélioration de la santé et de la sécurité, et pour les citoyens de l’Ontario qui bénéficieront de SMU encore meilleurs.

Dans l’attente de votre réponse, je renouvelle mon offre d’assistance et je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Warren (Smokey) Thomas
Président de l’OPSEU/SEFPO

c.c : M. Ian Arthur, député provincial, Kingston et les Îles