Skip to content

Les renseignements personnels en danger si le gouvernement vend ServiceOntario

Comparution à l’audience du budget aujourd’hui

La vie privée de tous les Ontariens et Ontraiennes sera mise en danger si le budget de l"Ontario est adopté, permettant au gouvernement de l"Ontario de vendre ServiceOntario à une société basée aux États-Unis, ainsi a-il-t déclaré Warren (Smokey) Thomas, président du Syndicat des employés dela fonction publique de l"Ontario.

Thomas transmettra son message aujourd"hui devant le Comité permanent des finances et des affaires économiques.  L’avocat célèbre de Toronto, Paul Cavalluzzo, se joindra à lui.

Quand : 19 h 45, le mercredi 6 juin
Où : Salle 230, Édifice de l"Assemblée législative, Queen "s Park

La loi amériaine radicale et importune (US Patriot Act), donne au gouvernement des États-Unis le pouvoir d"ordonner la divulgation de renseignements personnels détenus par une société américaine.  Les ordres sont donnés et exécutés en secret et sans préavis aux parties intéressées.

Cavalluzzo émet cet avertissement : « Selon le projet de loi 55, (loi budgétaire), si les services de ServiceOntario sont sous-traités à une société américaine ou sa filiale, les renseignements personnels des Ontariennes et Ontariens pourraient être fournis aux agences de sécurité nationale américaine sous la contrainte de la loi américaine (US Patriot Act).  Les Ontariennes et Ontariens savent ce qui peut arriver lorsque les renseignements personnels d"un Ontarien sont donnés à l"appareil de sécurité nationale américaine.  Il suffit de demander à Maher Arar. »

La loi ontarienne sur la vie privée ne pourra pas protéger la population ontarienne, les avocats ont conseillé.  Le ministre des Richesses naturelles, Michael Gravelle, avait indiqué, de façon erronée, à l"Assemblée législative que les entreprises américaines ne pouvaient pas divulguer des renseignements sans l"autorisation de l"Ontario.

« Les Ontariens et Ontariennes doivent utiliser ServiceOntario pour recevoir les pièces d’identité importantes émises par le gouvernement, y compris les certificats de naissance, les permis de conduire et les cartes de santé, » a continué Thomas.  « Il y a clairement un grand danger d"intrusion injustifiée et secrète dans la vie privée des Ontariennes et Ontariens. »

Le gouvernement de l"Ontario a déjà conclu un contrat avec deux entreprises basées aux Etats-Unis : Active Outdoors pour gérer les permis de chasse et de pêche; et, Maximus, une entreprise qui effectue des opérations sur le New York Stock Exchange, pour gérer le Programme de médicaments de l’Ontario.

Pour plus d’information :

Warren (Smokey) Thomas 613.329.1931

Paul Cavalluzzo 416.964.5500