Skip to content
news_press_releases_french.jpg

« Promesses faites, promesses brisées » : Les ministres de Doug Ford brisent leurs promesses de ne privatiser aucun service

MPP Steve Clark poses with OPSEU We Own It organizers.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le Président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, nomme deux ministres du gouvernement Ford qui ont brisé des promesses spécifiques faites durant la campagne sur la privatisation des services publics en Ontario.
 
« On dirait que Steve Clark et Todd Smith ont un nouveau slogan : « Promesses faites, promesses trahies », a déclaré M. Thomas. « Avant les élections, on les avait pris en photo plume à la main, pendant qu’ils signaient un engagement de ne privatiser aucun autre service public. Mais depuis qu’ils ont été élus, ils font partie d’un gouvernement qui essaie de privatiser tout ce qui bouge. »
 
« Pouvons-nous faire confiance à quoi que ce soit qu’ils disent? »
 
Quand ils étaient dans l’opposition, tant M. Clark que M. Smith avaient signé un engagement envers les services publics. Cet engagement avait été distribué à travers la province par les membres du SEFPO et nos alliés communautaires durant la campagne Ça nous appartient du SEFPO, pour des services publics de qualité.

Steve Clark with We Own It

todd_smith_signs_we_own_it_pledge.jpeg 

L’engagement signé par ces deux politiciens disait : « Je m’engage à protéger la qualité des services publics en refusant de privatiser nos services et biens publics, et en m’employant activement à rapatrier les services et les biens déjà privatisés. » 
 
Mais depuis l’élection, les ministres Clark et Smith restent silencieux tandis que leur gouvernement soumet des projets de privatisation pour l’ensemble de la fonction publique, y compris dans le domaine des soins de santé, de la justice, des services sociaux, de la vente de cannabis, des transports en commun et des services aux enfants autistes. 
 
« Leurs promesses ne valent pas grand-chose apparemment », a dit Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO. « La plupart des gens n’apposent pas leur signature sur un document sans avoir bien réfléchi auparavant. Mais dans la nation Ford, apposer sa signature sur un document ou donner sa parole pour obtenir un vote pour faire exactement le contraire une fois au pouvoir ne semble pas les déranger. »
 
Le président Thomas a souligné qu’à l’instar des autres députés du gouvernement Ford, MM. Clark et Smith auront du mal à se faire réélire s’ils continuent de trahir la confiance des gens qui ont voté pour eux.
 
« Notre campagne Ça nous appartient, montre que trois Ontariens sur quatre en ont assez des coûts élevés et services de mauvaise qualité qui font la marque de la privatisation », a déclaré M. Thomas. « Des dizaines de milliers de personnes ont signé pour soutenir la campagne Ça nous appartient, et vous pouvez être certain qu’ils réfléchiront à deux fois avant de voter pour les politiciens qui ne tiennent pas leur parole et qui mettent les profits avant « le peuple ». »

Pour plus d’information : 
Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931