Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Les services publics sont à la base de la reprise économique en Ontario

Smokey THomas speaking at meeting
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Un nouveau sondage révèle que l’Ontario a confiance en les services publics. En effet, plus de trois Ontariens sur quatre veulent une reprise économique post-pandémie bâtie sur de solides investissements dans les services publics et les travailleurs de première ligne qui les fournissent.

« Aujourd’hui plus que jamais, les gens connaissent la valeur de services publics forts et adaptés aux besoins », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Dans un monde douloureusement conscient de l’inégalité, les services publics sont le grand facteur d’égalisation. Je ne pourrais être plus fier du rôle que jouent nos membres pour protéger les Ontariens. »  

« Les Ontariens reconnaissent que les héros aux premières lignes, qui veillent au fonctionnement soutenu de nos services publics, sont essentiels non seulement pour notre santé physique, mais aussi pour notre santé économique », a encore dit M. Thomas. « Les Ontariens savent que nous devons investir dans des services publics qui nous ramènent tous et toutes au travail.  Injecter davantage d’argent dans les services publics est une des meilleures mesures de relance économique que nous puissions développer.

Le sondage effectué auprès de 1 017 Ontariens, conduit par Nanos Research entre le 24 et le 27 mai derniers, a permis de découvrir que 76 pour cent sont d’accord ou plus ou moins d’accord que le maintien des services publics et des emplois de la fonction publique représente une façon importante de soutenir l’économie et de garder les gens au travail. La marge d’erreur est de plus ou moins 3,1 pour cent, 19 fois sur 20.

Le sondage a aussi couvert une gamme d’autres sujets incluant les priorités que le gouvernement devrait établir, les façons dont le gouvernement devrait s’attaquer au déficit public et l’opinion nouvelle que se font les gens des travailleurs de première ligne. Le SEFPO publiera d’autres résultats au cours des cinq prochains jours.

« Selon de nombreuses personnes, nous ne pouvons retourner à la vieille « normalité » une fois que nous aurons maîtrisé la COVID-19 », a déclaré le premier vice-président/trésorier du SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida. « Ce sondage démontre bien cette réalité. »

« C’est comme un modèle pour les politiciens qui espèrent se faire réélire après que nous ayons traversé la pire crise », a ajouté M. Almeida. « Et voici une révélation : si vous essayez de faire campagne sur l’austérité et les coupures aux services publics ou encore sur les travailleurs qui les fournissent, vous perdrez. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931