Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Mettons les entrepreneurs sur la liste « Sunshine », dit le SEFPO

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario est contrarié de voir que la liste des 100 000 $ et plus (liste « Sunshine ») a une fois de plus omis d’ajouter le nom des nombreux hauts salariés payés avec les deniers du contribuable.

« Je suis heureux que les Ontariens sachent qui s’enrichit grâce à leurs impôts », a déclaré Warren (Smokey) Thomas. « Il est particulièrement intéressant de voir les salaires exorbitants des présidents des collèges communautaires, qui s’acharnent à faire en sorte que le personnel à temps partiel ait à peine de quoi vivre. »

« Mais ce qui manque sur cette liste, ce sont les noms des entrepreneurs privés, avocats de sociétés et banquiers de la rue Bay qui amassent des millions de dollars grâce à notre gouvernement libéral. Vu que leurs salaires sortent des coffres publics, ils devraient eux aussi être sur la liste. »

Le président du syndicat a remarqué que le patron d’Hydro One, Mayo Schmidt, n’était pas sur la liste lui non plus.

« Lorsque les libéraux ont vendu 15 pour cent d’Hydro One, ils ont retiré son nom de la liste des 100 000 $ et plus », a ajouté Monsieur Thomas. « Le salaire annuel de Monsieur Schmidt est de 4,6 millions de dollars – quatre fois ce que son prédécesseur gagnait! C’est ça le prix de la privatisation!

« Le gouvernement aime se féliciter de sa soi-disant transparence, mais il dissimule des dizaines de milliards de dollars du public. Si les libéraux tenaient vraiment à être responsables, ils assujettiraient les sociétés privées et les particuliers à la Loi sur la divulgation des traitements dans le secteur public. »

Pour plus d'information : Warren (Smokey) Thomas
613-329-1931