Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Une campagne radio demande à Kathleen Wynne d’expliquer l’élargissement de l’écart salarial entre les sexes

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Écoutez l'annonce radio en français :

ou les deux annonces en anglais :

Annonce 1 :

Annonce 2 :

TORONTO – Le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario a lancé une campagne d’annonces radiophoniques de deux semaines pour sensibiliser les gens sur la façon dont le gouvernement de Madame Wynne élargit l’écart salarial entre les hommes et les femmes.

Le début de la campagne coïncidera avec la Journée internationale de la femme, qui a lieu le 8 mars.

« Notre première ministre Kathleen Wynne continue de prétendre qu’elle veut réduire l’écart salarial entre les sexes en Ontario, mais son programme d’austérité contribue plutôt à l’élargir », a souligné Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO. « Et c’est en réduisant les salaires réels dans le secteur le plus féminin de toute l’économie, le secteur public, qu’elle le fait. C’est l’histoire que racontent nos annonces radiophoniques. »

Monsieur Thomas a dit que plus d’un demi-million d’Ontariennes avaient vu leur salaire réel baisser depuis le lancement du programme d’austérité des libéraux, en 2010.

« Si Kathleen Wynne veut sérieusement réduire l’écart salarial entre les sexes, elle doit mettre un terme à ses coupures », a-t-il déclaré. « Et elle doit reconnaître les obligations de son gouvernement en matière de droits de la personne en vertu de la Loi sur l’équité salariale. Mais au lieu de cela, les libéraux ont arrêté de financer l’équité salariale pour des centaines d’agences publiques. »

Avec le plan d’infrastructure de 130 milliards de dollars des libéraux, des milliards de dollars sortent des services publics pour disparaître dans les coffres du secteur privé de la construction, a fait remarquer Monsieur Thomas.

« C’est un transfert des richesses des femmes aux hommes, financé entièrement par les deniers publics », a-t-il expliqué. « Je suis tout en faveur de mettre de l'argent dans les poches des travailleurs, j’ai moi-même cinq fils, mais cet argent ne devrait toutefois pas sortir des poches des travailleuses. » 

-30-

Pour plus d'information : Warren (Smokey) Thomas
(613) 329-1931