Skip to content

Sensibiliser le public aux tragédies évitables à l'occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le 31 août marque la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses. Cette journée a été adoptée en 2001, à Melbourne, en Australie, avec le message fondamental que les décès par surdose sont évitables. Ce message s’est depuis répandu à travers le monde. La Journée internationale de sensibilisation aux surdoses est une journée de commémoration des personnes décédées des suites d’une surdose et de reconnaissance du chagrin laissé derrière. Elle vise aussi à sensibiliser les gens et à réduire la stigmatisation entourant les décès par surdose. Selon Santé publique Ontario, 1 337 décès liés aux opiacés auraient été confirmés dans la province entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. Et selon les données les plus récentes du gouvernement fédéral, publiées le 15 mai dernier, ce chiffre ne ferait qu’augmenter. Et pourtant, les politiques du gouvernement Ford ignorent tout de cette crise. Dans sa première année au pouvoir, Doug Ford a annulé l’ouverture de trois nouveaux sites de prévention des surdoses à Ste-Catharines, Toronto et Thunder Bay. Il a également mis au rancart l’ouverture prévue de sites d’injection supervisés à Toronto, en dépit de l’avertissement du médecin hygiéniste de Toronto comme quoi sa décision entraînerait un plus grand nombre de décès par surdose. La crise opioïde se fait profondément ressentir au SEFPO. Nos membres de différents secteurs, allant des agents correctionnels aux travailleurs des soins de santé et aux premiers intervenants, sont témoins de cette crise chaque jour au travail et, dans certains cas, vivent des situations très dangereuses. En mai dernier seulement, plusieurs de nos agents correctionnels de la prison de Sarnia avaient dû être transportés d’urgence à l’hôpital après être entrés en contact avec du Fentanyl alors qu’ils aidaient trois détenus qui avaient consommé ce puissant médicament. C’est pourquoi en cette Journée internationale de sensibilisation aux surdoses, nous demandons au gouvernement Ford de faire ce qui s’impose et de soutenir les travailleurs de la fonction publique là pour les personnes qui ont besoin d’aide, afin de leur permettre de prévenir ces tragédies évitables. En solidarité, Warren (Smokey) Thomas, président Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier