Skip to content
news_announcements_french.jpg

Réduire la stigmatisation au cours de la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales

Warren (Smokey) Thomas in a blue suit standing at a podiu
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

C’est la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales, le temps de s’instruire, de prêter son aide et de défendre les intérêts des personnes qui vivent avec une maladie mentale.

La Semaine de sensibilisation aux maladies mentales a été créée en 1990 aux États-Unis et depuis, on la célèbre chaque année la première semaine complète d’octobre. Cette année, la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales a lieu du 6 au 12 octobre.

Malheureusement, nous avons un premier ministre qui a fait plus de tort à la santé mentale et aux initiatives et efforts visant à réduire la stigmatisation que n’importe quel autre premier ministre de l’histoire récente de l’Ontario. 

Doug Ford a déclaré publiquement qu’il n’avait « aucune sympathie » pour les personnes tenues non responsables criminellement de la commission d’un crime violent pour cause de troubles mentaux. La solution Ford? Enfermez-les et laissez-les moisir, parce que c’est en prison qu’ils doivent être. Le système correctionnel est en pleine crise, et ce, en grande partie parce que trop de personnes qui vivent avec une maladie mentale finissent en prison et ne reçoivent pas le traitement dont elles ont besoin.

Cette semaine inclut également la Journée mondiale de la santé mentale, qui est le 10 octobre. Le thème, cette année, est « Ensemble, prévenons le suicide ».

Nos membres de la Région 6 organiseront des barbecues de levée de fonds dans les collectivités du nord de l’Ontario dans les quelques prochains jours pour sensibiliser les gens sur le rôle essentiel du soutien par les pairs dans la santé mentale des travailleurs de première ligne et des premiers intervenants qui vivent des expériences traumatisantes au travail.

Au SEFPO, nous comprenons l’importance d’aider les personnes qui éprouvent des difficultés. Nous sommes toutes et tous, directement ou indirectement, touchés par la maladie mentale. Et c’est pourquoi c’est à nous toutes et tous de travailler ensemble pour réduire la stigmatisation de la maladie mentale et du suicide afin que les personnes en situation de crise obtiennent les soins dont ils ont besoin.

En solidarité,
Warren (Smokey) Thomas, président
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier