Communiqués bannière

L'AIIAO « cible » les infirmières auxiliaires autorisées, selon le SEFPO

Toronto – L'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario (AIIAO) « cible » les emplois de milliers d'infirmières auxiliaires autorisées (IAA) dans la province, a déclaré, aujourd'hui, le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario.

« L'année dernière, l'AIIAO a souligné le lancement de la Semaine des soins infirmiers en publiant un document affirmant que les modifications apportées à la combinaison des soins infirmiers en Ontario mettaient en péril la sécurité des patients », a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Cette année, ils ont réitéré cette demande non fondée dans le cadre d'une campagne concertée afin de pousser le gouvernement à remplacer les IAA par des infirmières autorisées (IA) dans toute la province.

« Je suis infirmier auxiliaire autorisé, mon épouse est infirmière autorisée et mon syndicat représente et soutient les deux professions », a-t-il dit. « Les deux professions sont étroitement réglementées par l'Ordre des infirmières et infirmiers de l'Ontario, leurs champs de pratique sont très clairement définis et ces deux types de personnel infirmier jouent un rôle essentiel pour procurer des soins de santé de qualité à la population ontarienne. »

« D’un bout à l’autre de la province, dans chaque communauté, les infirmières autorisées et les infirmières auxiliaires autorisées travaillent en équipe pour répondre aux besoins de leurs patients », a déclaré le président Thomas. « Il est tout simplement honteux que l'AIIAO cherche à opposer les unes aux autres. »

Dans une déclaration, l'AIIAO a déclaré, aujourd'hui, que l'Ontario aurait besoin de 17 000 infirmières autorisées pour atteindre la moyenne nationale d'IA par rapport à la population.

« Pour mettre ce chiffre en perspective, il y a actuellement 18 000 IAA qui travaillent dans les hôpitaux de la province », a déclaré Lucy Morton, présidente de la Division professionnelle des IAA au SEFPO. « Est-ce que le plan de l'AIIAO prévoit des indemnités de départ pour les infirmières qu'ils veulent remplacer? »

« Ce que veut l'AIIAO est irréaliste et irréalisable dans le contexte actuel, mais plus important encore, c'est inutile », a-t-elle expliqué. « Si la première priorité de l’AIIAO est la sécurité des patients, elle devrait se joindre à nous pour demander la fin des privatisations et des réductions de financement. C'est ce qui détruit les soins de santé en Ontario. »

Le SEFPO a tenu, aujourd'hui, la réunion inaugurale de sa Division professionnelle des IAA. Le syndicat représente 40 000 travailleurs de la santé en Ontario dans tous les secteurs des soins de santé.

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; Lucy Morton, 905-317-9464

Related News