Skip to content
Soutien Hospitalier

Bulletin du Secteur 11 : Hiver 2021

Circular logo with Hospital Support around the top, Soutien Hospitalier around the bottom
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Message du président et du premier vice-président/trésorier

Tandis que nous sortons de cette année turbulente, nous tenons à vous remercier, chacune et chacune d’entre vous, du fond du cœur. Merci de votre travail acharné et de votre engagement à prendre soin de chaque personne qui entre dans nos hôpitaux. Merci pour les sacrifices que vous avez consentis pour soutenir les Ontariens et vous soutenir les uns les autres pendant cette période extrêmement difficile.

Personne n’aurait pu prédire, à l’aurore de 2020, ce qui était à venir. Cette pandémie a mis en lumière les faiblesses de notre système de santé dont parle l’OPSEU/SEFPO depuis des dizaines d’années, telles que le sous-financement, le sous-effectif, le manque de lits et les pénuries de main-d’œuvre imminentes. Tout a commencé avec l’arrivée de la COVID-19 en Ontario. Et malgré ces conditions difficiles, vous vous êtes montrés à la hauteur de la tâche. Vous êtes les héros de cette pandémie! D’innombrables vies ont été sauvées grâce à vous.

Aujourd’hui, tandis que nous entrons dans l’année 2021, nous voulons que vous sachiez que l’OPSEU/SEFPO est là pour vous, chaque jour. Nous continuerons de nous battre pour faire en sorte que vous ayez tout ce dont vous avez besoin pour faire votre travail en toute sécurité, et que vous receviez le respect que vous méritez pour votre travail. Vous n’êtes jamais seuls durant ces épreuves; vos 170 000 confrères et consœurs membres de l’OPSEU/SEFPO sont là pour vous soutenir. Si vous avez besoin d’aide ou avez des préoccupations, n’hésitez pas à communiquer avec vos délégués syndicaux. Ils sont toujours là pour vous aider.

Nous sommes face au combat de nos vies.  Nous sommes tous et toutes concernés, et nous traverserons cette crise ensemble.

 

Solidairement,

Warren (Smokey) Thomas, président de l’OPSEU/SEFPO
Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO

Cliquez ici pour télécharger une copie PDF (en anglais) de ce bulletin.

 

Message de la présidente du secteur

En tant que professionnels de la santé, cette année, nous avons dû :

  • surmonter nos craintes en ce qui concerne le risque d’infection;
  • faire face à l’inquiétude de ramener le virus chez nous et d’infecter nos être chers, tout en gardant en tête notre engagement à aider autrui;
  • nous battre pour obtenir les ÉPI adéquats;
  • essayer désespérément de suivre et déchiffrer les recommandations en constante évolution des autorités locales, experts médicaux et de santé publique et dirigeants politiques;
  • travailler des heures extraordinairement longues et sacrifier congés et vacances pour combler le poste des collègues qui tombent malades ou sont forcés à se mettre en quarantaine.

Notre capacité à aborder de front les défis, à s’adapter rapidement à de nouvelles circonstances, à faire face aux risques et à l’incertitude et à s’engager à fournir les meilleurs soins possibles est ce qui me rend si fier de faire partie d’un groupe de travailleurs aussi héroïques.

Les dirigeants du secteur ont continué de travailler assidûment pendant cette période de changement sans précédent. Depuis le début de la pandémie, nous avons organisé des conférences téléphoniques hebdomadaires tous les mercredis soir avec les membres les plus hauts placés et les présidents de section locale afin de discuter des mises à jour et de partager nos expériences sur le terrain. Récemment, ces appels ont été réduits à toutes les deux semaines. Nous encourageons toutes les personnes qui souhaitent participer à nous contacter par courriel pour obtenir l’information nécessaire.

Des plans sont également en cours pour notre prochaine conférence sur la négociation, qui aura lieu en février. Nous sommes restés à jour en ce qui concerne les questions en évolution touchant à la santé et à la sécurité, et nous avons exploré de nouveaux libellés pour nos conventions collectives. Nous avons également discuté des futures campagnes à l’appui des négociations.

Je profite de l’occasion pour rappeler à nos membres qu’il est essentiel de prendre le temps de prendre soin de nous-mêmes pendant cette période stressante. Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à rejoindre les dirigeants du secteur ou moi-même.

Je vous encourage à visiter notre site Web pour plus d’information sur notre secteur à l’adresse https://sefpo.org/sector/hospital-support/. Pour les membres sur les médias sociaux, je vous invite à consulter la page Facebook du Conseil divisionnaire des soins de santé de l’OPSEU/SEFPO pour voir les dernières mises à jour sur les soins de santé liées au syndicat, à l’adressehttps://www.facebook.com/OPSEUHealthCouncil/.

Solidairement,

Jill McIllraith, présidente
Exécutif divisionnaire/sectoriel, Personnel de soutien hospitalier
georgiajill@hotmail.com

 

Visibilité du secteur et campagnes

Infographie du secteur

Afin de mieux aider les membres du secteur du personnel de soutien des hôpitaux, nous avons produit l’infographie suivante (téléchargez le PDF pour voir l’infographie) pour les aider à visualiser qui nous représentons, combien de membres nous avons et où ils travaillent. N’hésitez pas à demander une affiche de cette infographie pour votre lieu de travail en communiquant avec l’un ou l’autre des membres de l’exécutif.

Lutter pour une prime liée à la pandémie qui est inclusive

En réponse à l’initiative bâclée de notre gouvernement concernant la prime liée à la pandémie, notre secteur a participé à une campagne de solidarité en ajoutant des cadres de médias sociaux pour une semaine à la fin du mois de mai 2020. De plus, on a encouragé les membres du secteur de la santé à envoyer ce message en ligne au premier ministre et à la ministre de la Santé, qui leur disait que tous les travailleurs de la santé de première ligne méritent d’être reconnus. Au total, près de 3 000 messages ont été envoyés.

Mises à jour du secteur

Mise à jour sur la formation des membres

Un des points forts de l’OPSEU/SEFPO est la qualité et la disponibilité de la formation qu’elle offre à ses membres militants. La connaissance apporte le pouvoir, on le sait, et ces ressources habilitent les dirigeants de nos sections locales à aider l’ensemble de nos membres à relever certains défis qu’ils rencontrent en milieu de travail.

En raison de la pandémie, nous avons dû revoir notre façon d’accéder aux activités de formation de l’OPSEU/SEFPO. Pendant des années, les activités de formation régionales et autres occasions d’apprentissage ont fourni aux militants non seulement les connaissances et les outils nécessaires pour faire leur travail important, mais aussi l’occasion de créer des réseaux et d’acquérir les précieuses connaissances et expériences de militants d’autres secteurs. Toutefois, comme avec un grand nombre d’autres choses, l’OPSEU/SEFPO a dû réajuster son approche et ses méthodes en conséquence.

Un grand nombre de nos sections locales sont armées de militants aguerris dotés de connaissances et d’une expérience considérables en attente d’être transmises aux personnes intéressées à devenir actives dans leur section locale. Chaque fois que je peux le faire, j’encourage les nouveaux délégués syndicaux à tirer parti de ces précieuses expérience et connaissances. Vos délégués du personnel à l’OPSEU/SEFPO peuvent vous aider avec ça, et les membres de votre Conseil exécutif régional peuvent vous fournir de l’information sur les conférences et autres événements en ligne.

Je vous encourage vivement à visiter la page de Formation des membres et à consulter les dernières ressources en ligne.

Comme l’a dit Benjamin Franklin : « L’investissement dans la connaissance est celui qui rapporte le plus d’intérêts. »

Solidairement,

John Vanderputten
Formation/Communications, Conseil exécutif divisionnaire/sectoriel
Personnel de soutien hospitalier
john.vanderputten@outlook.com

Lutter contre les coupures dans les soins de santé

Au printemps 2020, les membres du personnel hospitalier étaient qualifiés de héros par le premier ministre Ford, les députés provinciaux et d’autres personnalités publiques. Des infirmières et commis à l’enregistrement des premières lignes aux employés des services de nettoyage et des installations qui veillent à ce que le prochain patient bénéficie de la même propreté et du même confort que le patient précédent, on nous a qualifiés de héros et nous avons reçu beaucoup d’éloges et de remerciements de la part des présidents et chefs de la direction et des vice-présidents des hôpitaux dans lesquels nous travaillons.

Aujourd’hui dans la deuxième vague de cette pandémie, dans certaines régions du pays, nous assistons à des mises à pied dans le secteur de la santé.

Au cours de l’année écoulée, les Services de santé de l’Alberta ont annoncé un plan visant à mettre à pied jusqu’à 11 000 employés, dont la plupart travaillent dans les laboratoires, les services de literie, le nettoyage et les services alimentaires, afin de confier ce travail à contrat à des entreprises privées dans l’espoir d’économiser des millions. Mais comme beaucoup d’entre nous le savent, la sous-traitance ne permet jamais d’économiser autant ou d’égaler la qualité des services que fournit le système public de santé.

En Ontario, cette pandémie impose d’importantes pressions financières sur nos hôpitaux. Si le gouvernement ne fournit pas de fonds supplémentaires, les hôpitaux pourraient être forcés de prendre des décisions difficiles dans les mois à venir.

Si votre hôpital annonce des mises à pied, quelles qu’elles soient, veuillez en informer le délégué du personnel de votre section locale de l’OPSEU/SEFPO, de façon à nous permettre d’établir des stratégies sur les meilleures façons de faire campagne contre ces suppressions d’emplois.

N’hésitez pas à communiquer avec l’Exécutif divisionnaire du personnel de soutien hospitalier et nous ferons ce que nous pouvons pour vous aider.

Vous avez tous ma reconnaissance et mon admiration absolues pour vos efforts incroyables en ces temps difficiles.

Soyez prudents et restez informés.

Solidairement,

Jonathan Hopkins
Vice-président/Sécurité d’emploi, Conseil exécutif divisionnaire/sectoriel
Personnel de soutien hospitalier
jonhopkins369@gmail.com

Appréciation des membres

Une petite ville avec de grands cœurs

Vivre dans une petite communauté unie est une chose formidable. Nous nous soucions et nous occupons les uns des autres jour après jour! Mais quand la COVID-19 a frappé dans notre petite communauté, nous avons été témoins d’une véritable vague d’avidité de l’extérieur.

Quand nous sommes allés dans nos épiceries locales pour nous procurer des produits de base, les étagères étaient vides! Pour la première fois, notre petite communauté n’était plus une petite communauté. Avec un afflux de visiteurs sans précédent, au début de l’été, nous avons vu des gens passer des commandes de plus de 900 $ dans certains cas à l’épicerie locale pour du papier hygiénique, des papiers essuie-tout et des aliments en conserve. Une constitution de réserves à son meilleur. Mais notre petite communauté ne s’est pas révoltée ni ne s’est battue pour autant; nous avons pris ça un jour à la fois. Nous étions là pour nous entraider, offrant de ramasser des provisions pour d’autres personnes quand nous nous rendions dans une ville avoisinante. La communauté a traversé la première vague malgré des défis inattendus.

Dans notre petite unité de 20 lits et notre service d’urgence de sept lits de l’Hôpital St-Francis Memorial, nous sommes passés en mode de pleine pandémie. Notre équipe de maintenance talentueuse a construit une section de fortune de quatre chambres pour la COVID, avec installation d’une chambre à pression négative dans une unité. Un espace extérieur était réservé aux personnes qui échouaient le test de dépistage et allaient directement dans nos chambres COVID. Revêtus d’un équipement de protection individuelle complet, les membres du personnel se sont occupés des patients sans hésitation et sans discrimination.

Oui, nous avons tous eu peur, mais en tant que travailleurs de la santé, nous savons ce que ça veut dire de relever un défi. Notre personnel n’a jamais hésité à prendre soin de qui que ce soit en raison d’un diagnostic de COVID.

Des responsables du dépistage étaient en place 24 h sur 24, 7 jours sur 7, les portes étaient verrouillées et de nouvelles politiques étaient mises en œuvre. La formation du personnel s’est intensifiée, on a embauché du personnel supplémentaire et notre administration était avec nous à chaque étape, nous tenant au courant des changements venant du gouvernement.

Notre région a mis en place une ligne d’assistance téléphonique pour réduire le nombre de personnes entrant aux urgences et réduire le potentiel d’exposition. Ce service a été bien reçu et largement apprécié dans notre communauté. L’urgence de notre hôpital est restée ouverte 24 h sur 24, 7 jours sur 7. Heureusement, notre petite ville n’a recensé qu’un seul cas positif de COVID-19, tout au début.

Au personnel de l’Hôpital St-Francis Memorial, merci d’avoir gardé notre communauté en sécurité! Et à tout le monde dans la communauté, portez votre masque, lavez-vous les mains et pratiquez la distanciation physique. Veuillez continuer à faire votre part pour rester en sécurité.

Lisa Hovinga
Trésorière, Conseil exécutif divisionnaire/sectoriel
Personnel de soutien hospitalier
lhovinga67@hotmail.com

Gratitude au début d’une nouvelle année

Les confrères et consœurs de l’OPSEU/SEFPO sont forts et nous pouvons vaincre cette pandémie. Comment puis-je le savoir? En raison des nombreuses choses positives qui sont ressorties des défis et tragédies apparemment sans fin causées par ce virus.

En ce début de nouvelle année, voici certaines choses pour lesquelles je suis reconnaissante :

  • Actes de bonne volonté

Il est remarquable de voir combien de personnes ont offert leur aide au sein de leur communauté, en faisant des choses comme donner du sang. De nombreuses familles ont profité de cet acte d’altruisme. Je tiens à remercier tous nos confrères et consœurs de l’OPSEU/SEFPO qui ont fait don de leur sang cette année. L’OPSEU/SEFPO a également établi un record avec notre campagne locale de collecte d’aliments à Chatham-Kent, qui a eu lieu le 16 mai 2020. Au total, nous avons recueilli 678 200 lb de nourriture; un merci particulier à toutes celles et tous ceux qui ont donné et contribué à cet accomplissement. L’année dernière a encouragé les Ontariens à devenir encore plus créatifs, novateurs et solidaires. Nous avons trouvé des façons uniques et utiles d’aider pendant la pandémie. Par exemple, la fabrication et le don d’ÉPI aux hôpitaux, les dons aux banques alimentaires, les spectacles de musique de rue locaux pour des voisins, et la liste continue.

  • Mes collègues des soins de santé

Je suis fière de travailler aux côtés de tant de membres brillants et intelligents de l’OPSEU/SEFPO, qui ont tant sacrifié pour aider à sauver des vies. Nous sommes heureux de rapporter que dans certains parties des régions du SEFPO, peu de cas, voire aucun, ont été signalés, tel qu’à Chatham-Kent et à Kingston. Pendant cette pandémie, j’ai eu peur, j’ai pleuré et j’ai été incroyablement triste durant de nombreuses journées de travail difficiles, comme beaucoup d’entre vous l’ont certainement été. Mais je peux aussi dire que beaucoup d’entre nous sont devenus plus forts que nous n’aurions jamais pu le croire. Nous avons appris à persévérer malgré des difficultés éprouvantes et nous n’en sommes que meilleurs pour autant.

  • Solidarité syndicale

Je suis reconnaissante de l’enthousiasme et du soutien de nos dirigeants et de notre personnel de l’OPSEU/SEFPO. L’OPSEU/SEFPO a été là, nous soutenant tout au long du processus. Par exemple, en mars 2020, l’OPSEU/SEFPO a lancé une contestation de la Charte contre le plafond salarial lourd de préjudices du Projet de loi 124, qui, en plafonnant les salaires pendant trois ans, viole fondamentalement le droit constitutionnel des travailleurs du secteur public à la négociation collective. Cela signifie beaucoup de faire partie de ce grand syndicat, qui se tient aux côtés de ses membres peu importe la situation. Je suis reconnaissante pour l’amour que nous avons pu montrer et recevoir cette année. La pandémie a mis en évidence ce qui est le plus important dans nos vies. Cela nous a obligé à prendre un peu de recul et à réaliser que nous avons de la chance. Nous avons la chance de pouvoir compter les uns sur les autres, et d’avoir notre famille de l’OPSEU/SEFPO à nos côtés, pour nous aider à faire face à la situation et à rester ensemble.

En ces temps encore difficiles, nous pouvons commencer chaque jour avec un cœur reconnaissant. Continuons de répandre l’amour et la bonté, et de nous soutenir les uns les autres.

Rose Anne Faubert
Secrétaire, Conseil exécutif divisionnaire/sectoriel
Personne de soutien hospitalier
rctaubert@ciaccess.com

Négociations 2021

Qui négocie en 2021?

  • Section locale 159 : Hôpital général St-Thomas Elgin
  • Section locale 226 : Centre de santé Wellington Nord
  • Section locale 360 : Hôpital Stevenson Memorial
  • Section locale 475 : Hôpital d’Ottawa
  • Section locale 345 : Centre régional de santé de Peterborough
  • Section locale 715 : Centre régional des sciences de la santé de Thunder Bay
  • Section locale 132 : Chatham-Kent Health Alliance
  • Section locale 260 : Grey Bruce Health Services
  • Section locale 275 : South Bruce Grey Health Centre
  • Section locale 374 : Mackenzie Health
  • Section locale 473 : Hôpital St-Francis Memorial
  • Section locale 476 : Hôpital Deep River et district

Libellé de négociation pour la pandémie

Cela fait plus de cent ans qu’une pandémie de cette envergure a eu lieu dans le monde. Nous avons vécu d’autres épidémies, telles que, entre autres, SRAS (le syndrome respiratoire aigu sévère), CSRM (le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient), H1N1 (la grippe porcine) et la maladie d’Ebola, mais nous n’avons pas été confrontés au genre de défis que nous devons relever aujourd’hui partout dans le monde.

Le protocole universel concernant les ÉPI, que nous connaissons tous et toutes et que nous suivons depuis de nombreuses années, s’est avéré impossible à suivre en raison des pénuries d’approvisionnement. La méthode moderne de stockage des ÉPI et d’autres fournitures médicales est la « méthode juste à temps », selon laquelle des stocks minimaux sont conservés sur place. Bien que ce style d’approvisionnement soit justifié, d’un point de vue économique, en situation de pandémie, il ne l’est pas; en effet, nous, ainsi que de nombreux travailleurs de la santé du monde entier, avons beaucoup souffert en raison des pénuries d’approvisionnement soudaines et de la montée en flèche des prix.

Dans notre prochaine ronde de négociations collectives, nous devrons examiner de près la façon dont nous pouvons négocier le libellé contractuel afin d’être mieux préparés et mieux équipés pour faire face à une pandémie. Nous devons éduquer et protéger tant les employeurs que nos membres avec nos conventions collectives.

Nous devons répondre à des questions telles que :

  • Quelles sont les obligations et les responsabilités des employeurs en cas de pandémie?
  • Quels sont les droits des employés? Comment les sections locales de l’OPSEU/SEFPO peuvent-elles être plus efficaces au sein des comités mixtes du travail pour faire face à une pandémie?
  • Comment identifier les conditions à haut risque?
  • Quels sont les membres les plus vulnérables et les plus à risque sur le plan médical?
  • Comment peut-on les accommoder en conséquence?
  • Comment les membres signalent-ils des expositions à risques élevés dans le cadre de leur travail?
  • S’ils sont exposés au travail, comment peut-on retracer la source de l’infection pour qu’ils soient admissibles à la protection de la CSPAAT?
  • Comment nous assurer que nos membres reçoivent des congés de maladie payés, quel que soit l’endroit où l’exposition s’est produite?

Quand nous sortirons de cette situation, je suis certain que nos conventions collectives seront encore plus solides pour mieux protéger nos membres et nos patients, et pour garder nos lieux de travail et nos communautés en sécurité.

Harjinder (Harry) Sangha
Négociation collective, Conseil exécutif divisionnaire/sectoriel
Personnel de soutien hospitalier
gogiman2000@msn.com

Conférence 2021 de négociation en ligne de la Division du personnel de soutien des hôpitaux

L’exécutif sectoriel s’est attelé à la planification de notre première conférence de négociation virtuelle qui aura lieu en février 2021.

En raison de la pandémie, nous ne serons pas en mesure de nous rencontrer en personne pour la conférence. Toutefois, nous nous rencontrerons en ligne via Zoom.

Dans le cadre de cette conférence, nous examinerons les priorités de négociation communes et parlerons des meilleurs libellés à utiliser pour nos conventions collectives. De plus, nous en apprendrons plus sur le Projet de loi 124, la loi régressive du gouvernement Ford sur le plafonnement des salaires, et nous examinerons les priorités en matière de santé et de sécurité, ainsi que les leçons tirées de la pandémie.

Restez à l’écoute! D’autres renseignements viendront bientôt.