Skip to content

Les coupures au personnel scolaire du collège Seneca nuisent aux étudiants

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les emplois des centaines de professeurs au collège Seneca peuvent être abolis ou faire l’objet de déclassement à partir de janvier 2015, à mesure que le collège procède à des coupures au personnel scolaire.  Le syndicat qui représente ces travailleurs dans les 24 collèges de l'Ontario a appris que la préférence sera donnée à l'embauche des professeurs à temps partiel qui feraient moins d'heures aux taux de rémunération moins élevés pour le prochain trimestre.

Les professeurs à temps partiel ne font pas les heures de bureau, ne sont pas payés pour le temps de contact d’enseignement avec les étudiants, et occupent souvent deux ou trois emplois pour joindre les deux bouts.  Il sera beaucoup plus difficile pour eux d'aider les étudiants en dehors des heures de classe.

« C’est un mystère pour moi comment la transformation de bons emplois en emplois moins bien rémunérés et à temps partiel est censée améliorer la prestation d'une éducation de qualité, » a déclaré le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

Un article du Toronto Star du 22 octobre 2014 a également révélé qu'il y a une préoccupation au collège sur un « taux de décrochage inquiétant de première année », expliquant qu'il y avait « trop de travail pour les étudiants ».  Le collège aurait l'intention de résoudre ce problème en réduisant les heures de classe.

« Il semble que le véritable plan est la réduction des coûts.  Les familles font un énorme investissement financier dans l'éducation de leurs enfants.  Et maintenant, elles vont tout simplement obtenir moins pour leur argent, » a déclaré Thomas.

« Les professeurs se préoccupent profondément des effets de ces mauvaises décisions, » a déclaré le président de la section locale du SEFPO au collège Seneca, Jonathan Singer.  « Beaucoup de professeurs enseignent au collège depuis des années, et ils sont tous des experts dans leur domaine.  Si leurs emplois font l’objet de déclassement, ils peuvent se sentir obligés de quitter le collège et chercher du travail ailleurs.  Ce sera une perte énorme pour le collège et pour nos étudiants. »

Le syndicat estime que les coupures au personnel scolaire sont prévues pour commencer en janvier 2015.  De nombreux professeurs ont signalé au syndicat qu'ils ont déjà été avisés.  L’employeur leur a dit qu'ils ne seront pas embauchés pour enseigner pendant le trimestre, à partir de janvier, à moins qu'ils ne reviennent comme professeurs à temps partiel non syndiqués à un taux de rémunération inférieur et sans avantages sociaux.

Renseignements :

Emily Visser, service des Communications du SEFPO : 416-557-7936 evisser@opseu.org

Jonathan Singer, président, section locale 560 du SEFPO : jsinger@opseu560.org