Skip to content

La campagne « Achetez à la LCBO » critique la politique de privatisation des libéraux

Toronto – Le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) s’est joint aujourd'hui à des travailleurs de la LCBO pour lancer la campagne « Achetez à la LCBO » qui incite les Ontariens à prendre une décision éclairée – celle d'acheter leur bière, cidre et vin à la LCBO.

Faisant référence aux 2,4 milliards de dollars générés par les clients de la LCBO qui servent à financer les services publics, Warren (Smokey) Thomas a critiqué les mauvaises politiques des libéraux et des conservateurs, à l’instar de la vente de l'autoroute 407 ou d’Hydro One, qui font perdre des milliards de dollars de revenus annuels aux Ontariens.

Le président Thomas a indiqué que la campagne « Achetez à la LCBO » a pour objectif d’informer les Ontariens qu'ils ont un choix à faire. « Lorsqu’on magasine à la LCBO, on génère des bénéfices qui servent à financer des services publics essentiels; lorsqu’on magasine chez Loblaws, on contribue à payer le prochain yacht de Galen Weston. »

« Je sais ce qui est le plus important pour moi et je suis prêt à parier que les Ontariens pensent comme moi. »

Denise Davis, la présidente de la Division des employés de la régie des alcools du SEFPO, a déclaré que les gens comprennent que la LCBO joue un rôle primordial pour financer les services publics sur lesquels ils comptent. Elle a également souligné à quel point la privatisation de biens provinciaux, tels que la LCBO, ne fait qu'augmenter la pression pour réduire les services publics.

« Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre la LCBO », a déclaré Denise Davis. « Les bénéfices des ventes de la LCBO contribuent à payer pour les enseignants à Cornwall, un appareil d'imagerie par résonance magnétique à Timmins, les routes dans le comté de Simcoe, les hôpitaux à Thunder Bay, des places de garderie à Toronto, l’Université Western à London, le Collège Mohawk à Hamilton, et bien plus encore. »

« Si nous perdions ces bénéfices, nous aurions deux options : payer plus d'impôts ou supprimer des services publics essentiels. Quelle option les libéraux ont-ils l'intention de choisir? »

Le président Thomas a encouragé les Ontariens à visiter le site Web de la campagne www.SaveTheLCBO.ca pour en apprendre plus sur la valeur de la LCBO pour l'Ontario et sur la manière de s’impliquer pour sauver ce bien provincial essentiel.

« Les privatisations, de la 407 à Hydro One, ont déjà coûté très cher aux Ontariens. Ne laissons pas ce gouvernement répéter les mêmes erreurs avec la LCBO. »

Renseignements : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931