Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le personnel de Sistering adhère au SEFPO

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – C’est par un soutien massif au Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) que les travailleuses de Sistering, qui viennent en aide à des femmes sans-abri, à faible revenu et mal logées, ont voté massivement en faveur du SEFPO afin de se joindre aux 130 000 autres membres du syndicat.

Les 60 employées qui n'appartiennent pas à l’encadrement de l'organisme – les employées de soutien et de première ligne, le personnel de cuisine et les employées de bureau – sont désormais syndiquées. La moitié de ces employées, qui font partie du personnel de relève, travaillent sur appel et n'ont pas d'avantages sociaux.

Amy Clements, la présidente de la Division des organismes communautaires, a déclaré que les employées de Sistering se sont exprimées haut et fort. « Ayant appris à connaître ces femmes extraordinaires, je suis convaincue que nous aurons une relation fructueuse et productive qui nous permettra de créer un milieu de travail plus équitable. »

L'un des principaux motifs d’inquiétude de ces travailleuses, a ajouté Amy Clements, concerne la nouvelle tendance de l'employeur à imposer des décisions de manière unilatérale. « Elles voulaient avoir leur mot à dire dans les décisions qui ont une incidence directe sur leur vie au travail », a-t-elle expliqué. « Grâce au SEFPO, elles auront à présent voix au chapitre. »

« Les employées de Sistering jouissent d'une excellente réputation dans la communauté pour les services qu'elles procurent aux femmes en situation difficile », a indiqué le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas. « Et la clé de leur succès réside sans aucun doute dans les services qu’elles procurent avec compassion et dévouement aux femmes qui reçoivent l’aide de l’organisme. Sans l'empathie dont elles font preuve quotidiennement dans leur travail, Sistering n'aurait pas une incidence aussi positive sur les milliers de femmes que l’organisme aide chaque année. »

Thomas a ajouté qu'il était temps que ces femmes qui ont travaillé si dur pour venir en aide à d’autres femmes marginalisées puissent à présent plaider pour elles-mêmes.

« Cela fait trois décennies qu’elles tendent la main aux autres; c'est maintenant au tour du SEFPO de leur tendre la main. Nous sommes plus que fiers de défendre ces travailleuses dévouées et de les compter parmi nos membres. »

Sistering est un organisme polyvalent qui procure des services aux femmes qui sont isolées socialement, qui sont sans abri ou qui rencontrent des problèmes de logement à Toronto. Sistering vient en aide aux femmes qui ont des problèmes de toxicomanie et de santé mentale, aux femmes qui ont été victimes de violence et aux femmes immigrantes et réfugiées, entre autres.

Renseignements : Amy Clements, 289-387-4680