Skip to content
news_announcements_french.jpg

Le Canada a connu l’esclavage et le racisme systémique anti-Noirs y demeure aujourd’hui

OPSEU Coalition of Racialized Workers, Strength Purpose Representation - SEFPO Coalition des travailleurs racialises, resilience determination representation
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Le 1er août est le Jour de l’Émancipation en Ontario, une journée qui commémore la Loi sur l’abolition de l’esclavage, qui est entrée en vigueur cette journée même, en 1834, et qui a contribué à la libération de centaines de milliers de personnes d’ascendance africaine dans tout l’Empire britannique. C’est une journée pour nous rappeler le passé et pour fêter un changement dans l’état d’esprit du Commonwealth à l’encontre des Africains et de l’asservissement d’êtres humains.  

Mais cette journée pourrait être encore plus que cela.  

Nous pouvons créer un nouveau niveau de prise de conscience en reconnaissant le fait que le Canada a participé à l’esclavage des Africains. Il n’y a eu qu’une période de 30 ans pendant laquelle le Canada n’a pas réduit les Noirs à l’esclavage, tandis que la pratique se perpétuait aux États-Unis. Avant cela, l’esclavage des Noirs était une pratique légale dans les deux pays.   

Aujourd’hui, une liberté totale, qui comprend l’accès au bien-être mental, économique et social, échappe encore aux Noirs de partout. Heureusement, un changement dans l’état d’esprit des gens s’est produit en 2020. Des événements tragiques et haineux sont entrés en collision avec notre monde numérique en évolution rapide. Ce nouveau monde transmet rapidement l’information et crée des mouvements instantanés, qui nous ouvrent les yeux une fois de plus.  

Le SEFPO accueille ce nouveau monde et milite activement en faveur d’un changement inclusif. De la création de notre Coalition des travailleurs racialisés, qui, depuis des années, exige l’égalité et la dignité de tous les travailleurs noirs, à notre récente télétribune sur le racisme anti-Noirs, le SEFPO se veut partie du changement.  

Le SEFPO s’engage à continuer de défendre la justice et l’égalité pour tous et à voir chaque jour comme une occasion d’en apprendre un peu plus, de repenser nos pratiques et nos convictions, et de constamment nous souvenir que la solidarité, c’est pour tout le monde!  

Le SEFPO nous demande à toutes et à tous d’élargir nos vues pour faire ce que notre conscience nous a peut-être toujours dicté, soit de ne pas rester les bras croisés face au racisme et de pratiquer l’écoute active. Prenons conscience des faits, historiques, courants et systémiques, et souvenons-nous toujours que ce n’est pas parce que nous ne vivons pas quelque chose que cette chose n’existe pas ou qu’elle ne touche personne.