CHCP: Community Healthcare Professionals Banner - French

« Petite mais puissante », la section locale 393 résiste à ParaMed

Local 393 members picketing outside ParaMed
Facebook
Twitter
Email

Des dizaines de préposées aux soins à domicile de la section locale 393 de l’OPSEU/SEFPO ont protesté mercredi devant le siège social de ParaMed Home Health Care à Barrie. Jeudi, ParaMed a présenté une nouvelle offre à l’équipe de négociation, qui a accepté de prolonger le délai de grève au-delà du 27 janvier.

Dans le bulletin de négociation qui a été envoyé jeudi, l’équipe de négociation a informé ses membres qu’elle examinait de façon exhaustive l’offre de l’employeur du 26 janvier. L’équipe a mobilisé ses membres et montré  que la « section locale 393 est peut-être petite, mais qu’elle est surtout puissante et dotée d’une ténacité à toute épreuve ».

Lors du rassemblement de mercredi, les membres de la section locale 393 ont reçu le soutien de leurs alliés des sections locales de l’OPSEU/SEFPO, de leur vice-présidente de la Région 3, Sara Labelle, et d’autres dirigeantes et dirigeants de la région. Les membres ont expliqué leur situation à des journalistes de divers médias de la presse écrite et télévisuelle, dont CTV News Barrie et BarrieToday.com.

Lire l’article de BarrieToday.com

Sara Labelle a pris la parole pour s’adresser aux membres de la section locale 393 lors du rassemblement. Elle a fait le lien entre leur lutte avec leur énorme employeur à but lucratif et la récente décision du gouvernement de l’Ontario de privatiser davantage la prestation des soins de santé en Ontario.

Quatre-vingt-dix-neuf pour cent du financement de ParaMed provient des contrats avec le gouvernement de l’Ontario. Ils sont la propriété du géant à but lucratif Extendicare, qui a généré 1,2 milliard de dollars de revenus en 2021. Leurs revenus ont augmenté de 8,7 pour cent au troisième trimestre de 2022 par rapport à l’année précédente.

La présidente de la section locale 393, Cheryl Bumstead, et la première vice-présidente de la section locale, Lynne Reilly, ont mis en garde ParaMed en soulignant le fait que les membres de leur section locale, « petite mais puissante », n’accepteront pas des centimes de la part d’une société qui génère des milliards de dollars, et elles ont chanté avec les membres : « Si vous appréciez notre travail, montrez-le! ».

Kelly Martin, présidente de la section locale 330, a prononcé un discours solidaire au nom des travailleuses et travailleurs de l’éducation du Conseil scolaire de district du comté de Simcoe, qui ont écrit une page d’histoire en luttant aux côtés du SCFP pour repousser la tentative du gouvernement Ford visant à utiliser la disposition de dérogation afin de supprimer leurs droits de négociation et légiférer leur contrat de travail.

Chris McConnell, président du Conseil régional d’Orillia de l’OPSEU/SEFPO, était également présent pour affirmer sa solidarité au nom des sections locales de la zone de service d’Orillia.

 

Related News