Skip to content
longterm_care_french.jpg

« Ça sent mauvais » dans le comté de Grey – C’est l’odeur infecte de la privatisation des soins de longue durée

Owen Sound – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, félicite les 13 anciens présidents du conseil du comté de Grey qui ont écrit une lettre ouverte sur le « voile du secret » entourant la vente de Grey Gables.

« Les présidents du conseil nous disent que « ça sent mauvais » et c’est bien vrai », a déclaré Monsieur Thomas. « C’est l’odeur infecte du secret et de l'injustice qui se fait invariablement sentir avec la privatisation. »

En dépit d’une forte opposition du public, une faible majorité des conseillers du comté de Grey ont voté le mois dernier en faveur d’un projet de liquidation de Grey Gables, la maison de soins de longue durée publique de Markdale, forçant les personnes âgées y résidant à déménager dans un établissement privé à Durham.

Dans leur lettre ouverte, les anciens présidents du conseil remettent en question la décision de déménager davantage de lits de soins de longue durée à Durham tandis qu’un rapport récent du Réseau local d'intégration des services de santé (RLISS) montrait qu’il y a déjà un surplus de lits dans cette région.

Les anciens présidents du conseil remettent aussi en question les économies de coûts envisagées.

« Ils ont raison de remettre en question ces soi-disant économies », a ajouté Monsieur Thomas. « Les éléments de preuve montrent clairement que les personnes qui poussent pour la privatisation exagèrent leurs objectifs de prestation. »

« Ces anciens présidents du conseil agissent dans le meilleur intérêt des habitants du comté de Grey. Il est temps que le président du conseil actuel et les conseillers du comté de Grey les écoutent et abandonnent ce projet de privatisation des soins de longue durée. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931