Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Dépensez pour les enfants autistes plutôt que sur des pénalités contractuelles, dit le président du SEFPO

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du SEFPO a dit que le spectre de nouvelles dépenses exorbitantes pour élargir la vente d’alcool dans les commerces de proximité est une preuve supplémentaire du manque total de bon sens du gouvernement Ford.

Warren (Smokey) Thomas est profondément troublé par les reportages des médias qui disent que les pénalités potentielles entraînées par la résiliation d’une entente de dix ans avec The Beer Store pourraient se monter à une centaine de millions de dollars. Le Toronto Star a rapporté que l’entente signée avec The Beer Store en 2015 contient des pénalités.

« Doug Ford est prêt à payer des pénalités de 100 millions de dollars! Quelle façon incroyable de mépriser les familles des enfants autistes », a déclaré M. Thomas. « Quelle idiotie! Il est triste que le peuple de l’Ontario ne puisse ramener Ford et son équipe au magasin pour se faire rembourser. »

Vic Fedeli, ministre des Finances, a confirmé cette semaine que l’expansion de la vente de bière et de vin dans les commerces de proximité fera partie de son prochain budget. Monsieur Thomas ne doute pas que le gouvernement Ford cherche à attirer l’attention du public loin de ses nombreux désastres, dont les coupures au programme pour enfants autistes.

« Ces gens ne pourraient gérer l’arrivée de deux personnes à une fosse d’aisance à un trou », a déclaré M. Thomas. « Ils s’embarquent dans une aventure politique désastreuse pour créer un écran de fumée sur leur traitement cruel des enfants autistes. »

Selon M. Thomas, que ce soit les programmes pour enfants autistes ou la crise correctionnelle, le gouvernement Ford doit commencer à investir pour améliorer la vie des gens plutôt que d’utiliser stupidement l’argent du contribuable pour payer des pénalités au Beer Store.

« À moins que vous ne soyez un avocat, utiliser des dizaines de millions de dollars du contribuable pour payer des pénalités, ce n’est pas mieux que d’empiler l’argent dans une benne à ordures et d’y mettre le feu », a encore dit M. Thomas. « Comment cela peut-il être « pour le peuple »? »

Pour plus d’information :

Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931