Menu
Menu
dev_services_opseu_french_banner.jpg

Avec un mandat de grève de 98 pour cent, le personnel de l'AIC de Madawaska Valley est « prêt »

Avec un mandat de grève de 98 pour cent, le personnel de l'AIC de Madawaska Valley est « prêt »

Nous avons les moyens de faire plus
Nous avons les moyens de faire plus
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Barry’s Bay (Ontario) – Les membres du syndicat employés à l’Association pour l’intégration communautaire de Madawaska Valley (AICMV) sont « fin prêts » à retourner à la table de négociation le 1er mars. Les membres de la section locale 473 du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) ont remis un solide mandat de grève à leur équipe de négociation.

Les 85 travailleurs sont sans convention collective depuis 11 mois, a déclaré Bill Green, président de la section locale 473, « Nos membres sont mécontents de l'absence de progrès réalisés au niveau des négociations et nous voulons que l’employeur sache que nous sommes unis dans notre demande d’un meilleur contrat », a déclaré Monsieur Green, se référant au vote de grève.

Les points de friction à la table incluent les salaires, les congés spéciaux et les prestations.

« Nous faisons de l’excellent travail et nous aimons notre travail », a encore dit Monsieur Green. « Mais nous ne pouvons pas vivre de bons sentiments. Notre employeur doit faire en sorte que nous bénéficiions de salaires et conditions de travail décents. »

« Le sous-financement du gouvernement demeure un problème dans le secteur des services aux personnes atteintes d'un handicap de développement. » « Nous ne blâmons pas entièrement l’employeur. Le secteur entier est sous-financé par le ministère des Services sociaux et communautaires, mais cela ne veut pas dire que les travailleurs ne méritent pas qu’on les traite équitablement. »

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO, a critiqué le gouvernement de la première ministre Kathleen Wynne pour ce qu’il appelle une « négligence totale » des services aux personnes atteintes d'un handicap de développement. « Elle doit arrêter de fermer les yeux sur ce secteur. Ce secteur est en crise et nous avons besoin d’une solution maintenant. »

« Entre temps, j’espère que cet employeur fera ce qui s’impose pour ces personnes dont le travail est si important. Elles méritent d’être traitées équitablement. »

Les membres du SEFPO à l’AICMV offrent du soutien aux adultes qui vivent avec un handicap du développement.

Pour plus d’information : Bill Green, 343-369-1652