Skip to content
SEFPO Coalition des traveailleurs racialises

Déclaration de la Coalition des travailleurs racialisés

Decienne International des personne d'ascendence Africaine 2015-2024
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Déclaration de la Coalition des travailleurs racialisés à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

Cette semaine est un rappel brutal de la raison pour laquelle on commémore le 21 mars 1960, date à laquelle la police ouvrit le feu sur des Noirs non armés qui protestaient contre le passeport intérieur, en tuant 69.

Le passeport intérieur avait été décrit dans un numéro du magazine de l’année 1960 un peu comme des chaînes que l’on passerait aux pieds et aux mains d’une personne.

Aujourd’hui, et toutes ces années après cet événement abominable, la Coalition des travailleurs racialisés dénonce le massacre de 50 personnes racialisées réunies pour prier dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélance, la semaine dernière. Le massacre a été filmé par le tueur même, qui s’est décrit comme un suprémaciste blanc, et le monde entier a pu voir en temps réel ce que le racisme peut conduire à faire.

La Coalition dénonce également la situation désespérée des travailleurs migrants en Ontario, dont les conditions de travail nous rappellent l’époque de l’esclavage. Nous avons certainement mis en lumière le lourd héritage de cette époque et ces horribles conditions dans le cadre de notre première conférence au début du mois de mars 2019.

Encore cette semaine, deux travailleuses noires de la FPO se sont plaintes de racisme et de suprématie blanche contre deux syndicats et contre la FPO, entraînant une déposition à la Cour supérieure de justice de l’Ontario. Le communiqué de presse détaillait l’abus et la déshumanisation ciblés, soutenus par le pouvoir et le privilège.

La Coalition des travailleurs racialisés du SEFPO sympathise et se tient aux côtés du peuple de la Nouvelle-Zélande, à son heure la plus sombre, suite à la démonstration violente d’islamophobie et du massacre délibéré de 50 personnes en prières dans leur mosquée de Christchurch.

Nous reconnaissons qu’il est très important de continuer de défendre les idéaux de cette journée afin d’assurer que le racisme et la suprématie blanche ne restent pas dans l’ombre et soient contestés efficacement partout, quelle que soit la forme qu’ils prennent, que ce soit des armes à feu ou des politiques, lois et/ou pratiques qui visent à exclure les communautés noires et racialisées des limites de la respectabilité et de l’humanité.

Personne ne peut nier ces exemples de fléau sociogéographique abominable et horrible observés en tout juste une semaine sur des continents différents.

La Coalition continuera de soutenir ces victimes et de lutter contre la suprématie blanche, travaillant en vue de l’élimination du racisme, en se tenant au courant de ces situations et en agissant davantage.

Même si nous commémorons et sympathisons en cette journée, c’est la raison pour laquelle la Coalition existe, et elle continuera d’avoir ces conversations dans tous les couloirs du pouvoir afin d’éliminer les obstacles.

Aujourd’hui, nous accueillons les travailleuses de la FPO et leur avocat pour leur offrir notre soutien dans leur lutte contre le racisme au travail et au sein de leurs syndicats.

La Coalition des travailleurs racialisés continuera de lutter contre le racisme sous toutes ses formes dans les communautés, les salles de conseil et l’ensemble de la société. Et il y a tant de choses que vous aussi pouvez faire!

Consultez l’URL suivant.

Luttons contre le racisme!

https://www.thestar.com/opinion/contributors/2019/03/15/new-zealand-mosque-attacks-fuelled-by-a-familiar-hatred.html

Passed over, bullied, mistaken for janitorial staff. Black women sue Ontario public service alleging systemic racism | The Star

Appels à la réforme après que des travailleurs migrants se plaignent de conditions de travail abominables