Menu
Menu
dev_services_opseu_french_banner.jpg

Devant une nouvelle impasse, le personnel d'Intégration communautaire Campbellford/Brighton poursuit sa grève

Devant une nouvelle impasse, le personnel d'Intégration communautaire Campbellford/Brighton poursuit sa grève

Nous avons les moyens de faire plus
Nous avons les moyens de faire plus
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Campbellford (Ontario) – Les négociations entre le Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario (SEFPO) et Intégration communautaire Campbellford/Brighton (CLCB) ont échoué une fois de plus à produire une entente sur laquelle les membres du syndicat daigneraient même voter, selon Richard Bradley, délégué du personnel du SEFPO.

Depuis le début de la grève, soit le 22 mars, la rencontre de lundi était la deuxième fois que les parties se rencontraient pour tenter de conclure une entente. Après 15 heures de négociations, le président de la section locale 316 du SEFPO, Shawn Devries, a dit qu’il avait eu l’impression de se trouver sur des montagnes russes qui n’allaient nulle part. « Nous avons fait notre possible pour trouver un terrain d’entente qui pourrait mettre fin à la grève, mais juste après avoir entr’aperçu une lueur au bout du tunnel, l’employeur l’a soufflée avec une série de positions rétrogrades. »

Un point de friction dans les négociations reste la demande de l’employeur que les employés utilisent leur véhicule personnel comme condition d’emploi, une exigence qui soulève des préoccupations considérables en matière de responsabilité et de santé et sécurité.

« Il est clair, avec ce que nous avons vécu à la table lundi dernier, que Nancy Brown, la directrice exécutive du CLCB, se soucie davantage de son pouvoir et de son contrôle que des véritables besoins en matière de soutien des quelque 200 personnes qui vivent avec des déficiences intellectuelles dont le CLCB s’occupe », a déclaré Monsieur Bradley. « Elle n’accorde pas la priorité à ses clients. Par contre, les quelque 100 employés qui ne demandent qu’à retourner au travail le font jour après jour. »

« C’est un exemple typique d’un groupe de prestataires de soins dévoués qu’on exploite en raison de leur engagement envers les personnes qu’ils soutiennent », a déclaré Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO. « Les services rendus gratuitement aujourd’hui sont les tâches de demain », a-t-on entendu à maintes reprises de la bouche de mes membres de la section locale 316. »

« Madame Brown essaie de forcer mes membres à subventionner son organisme en utilisant leur propre véhicule pour travailler et en assumant tous les coûts qui y sont associés », a-t-il encore dit. « Avec les 130 000 membres du SEFPO, je soutiendrai la section locale 316 aussi longtemps qu’il le faudra pour conclure une entente équitable. »

Les membres du SEFPO qui travaillent au CLCB offrent du soutien aux adultes qui vivent avec des déficiences intellectuelles à Campbellford et à Brighton, ainsi que dans la région avoisinante. Aucune autre date de négociation n’a été fixée. La grève se poursuit.

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931; Richard Bradley, 416-542-8616