Menu
Menu

Le personnel d'IC Campbellford/Brighton refuse l'offre de l'employeur et tombe en grève à minuit

Le personnel d'IC Campbellford/Brighton refuse l'offre de l'employeur et tombe en grève à minuit

Nous avons les moyens de faire plus
Nous avons les moyens de faire plus
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Campbellford (Ontario) – Près de 100 membres du SEFPO à Intégration communautaire Campbellford/Brighton (CLCB) seront en grève à partir du mercredi 22 mars à minuit une.

Aujourd'hui même, à la table de négociation, les membres de la section locale 316 du Syndicat des employés de la fonction publique de l'Ontario (SEFPO) ont voté non à l'offre de l'employeur, montrant « clairement que l'offre de cet employeur n'aborde pas les principales préoccupations du personnel », a dit Leslie Coles, vice-présidente de la section locale 316 du SEFPO.

Un enjeu clé qui a poussé les membres à rejeter l'offre était la demande de l'employeur que les employés utilisent leur propre véhicule dans le cadre de leur travail, ce qui donne lieu à bien des soucis en matière de responsabilité et de santé et sécurité. Aussi, le régime salarial inférieur aux normes offert par l'employeur posait également un gros problème.

Les membres sont « extrêmement déçus » de la décision de la directrice générale du CLCB, Nancy Brown, de s'adresser directement aux membres après qu'on l'ait informée que le comité de négociation de la section locale avait déjà distribué son offre à l'effectif complet.

« Il est triste que Madame Brown ait choisi d'ignorer les pratiques syndicales standard de la négociation collective en contournant le comité de négociation de la section locale », a dit Richard Bradley, délégué du personnel/négociateur du SEFPO.

On a aussi entendu dire que certains membres du personnel et clients avaient été interdits d'entrée aujourd'hui, « une action extrêmement perturbante pour nos membres et les personnes vulnérables qu'ils servent », a encore dit Monsieur Bradley.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a fait part de son indignation face à l'action de l'employeur. « Cet employeur fait preuve d'un mépris flagrant à l'égard de mes membres et de leur sécurité, ainsi que des personnes qu'ils soutiennent et de leur sécurité », a-t-il déclaré. « Ces membres auront le plein soutien des 130 000 membres du SEFPO aussi longtemps que cet employeur n'entendra pas raison. »

Les membres du SEFPO au CLCB servent des adultes vivant avec une déficience intellectuelle à Campbellford, Brighton, et dans la région voisine.

Pour plus d'information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931