Skip to content
opseu_in_the_news_fr.jpeg

Les grévistes méritent des félicitations, pas de se faire attaquer

Les grévistes de la Family Health Organization d’Owen Sound méritent des applaudissements, pas des attaques, écrivait Patty Coates secrétaire-trésorière de la Fédération du travail de l’Ontario dans le Owen Sound Hub.

« Ce que j’ai vécu aujourd’hui m’a horrifiée et vraiment déçue », a dit Patty Coates. « J’ai vu des conducteurs traiter les grévistes sur le piquet avec mépris, violence et hostilité flagrante. Plusieurs personnes ont utilisé des véhicules pour forcer leur passage au travers du piquet, refusant d’attendre une ou deux minutes pour entrer dans le parc de stationnement.

« Lorsque les travailleurs demandent de meilleures conditions, ils le font non seulement pour eux, mais aussi pour relever la barre pour tous les travailleurs. Ils méritent des félicitations, pas de la violence et des attaques. »

Voici le texte intégral de l’article (traduction libre) :

Aucun travailleur ne veut faire grève

Jeudi dernier, plusieurs véhicules se sont dirigés droit sur les grévistes sur le piquet à Owen Sound. J’étais moi-même sur le piquet lorsqu’un véhicule m’a heurtée. Plusieurs autres personnes ont été heurtées par des véhicules dans la journée.

Je me suis rendue à Owen Sound pour me joindre aux travailleuses de la Owen Sound Family Health Organization membres de la section locale 276 du SEFPO, qui sont en grève depuis le 22 mai dernier. Ces travailleuses ont été forcées à faire grève après que leur employeur refuse d’apporter des changements importants dans le lieu de travail.

Elles sont mal payées et leurs conditions de travail sont injustes et les empêchent de fournir des services et des soins de qualité à des milliers de personnes et de familles. Ces travailleuses n’ont pas eu d’augmentation salariale depuis 2014.

Aucun travailleur ne veut faire grève. Une grève est quelque chose de très difficile à vivre pour les familles, et c’est pourquoi j’étais heureuse d’aller à Owen Sound pour appuyer ces grévistes luttant pour un traitement décent.

Ce que j’ai vécu aujourd’hui m’a horrifiée et vraiment déçue.

J’ai vu des conducteurs traiter les grévistes sur le piquet avec mépris, violence et hostilité flagrante. Plusieurs personnes ont utilisé des véhicules pour forcer leur passage au travers du piquet, refusant d’attendre une ou deux minutes pour entrer dans le parc de stationnement.

Je n’ai pas été gravement blessée, et deux autres piqueteuses qui ont été heurtées par un véhicule ce jour-là n’ont pas été blessées elles non plus. Mais nous n’avons pas toutes eu cette chance. Un véhicule a carrément roulé sur le pied d’une femme, qui a dû être transportée par ambulance à l’hôpital.

Lorsque les travailleurs demandent de meilleures conditions de travail, ils le font non seulement pour eux, mais aussi pour relever la barre pour tous les travailleurs. Ils méritent des félicitations, pas de la violence et des attaques.

Bien que certaines personnes aient manqué de respect face aux travailleuses, j’ai aussi vu bien des gens qui les appuyaient et leur montraient du respect.

Je demande à tous les habitants d’Owen Sound de rejoindre ces travailleuses sur le piquet. Écrivez ou parlez aux médecins de cette clinique et demandez-leur de négocier équitablement et de bonne foi avec leurs employées. Appuyez leur appel à des salaires et conditions de travail décents.

Demandez mieux pour chacune d’elles et pour nous tous.

Patty Coates, secrétaire- trésorière
Fédération du travail de l’Ontario