Skip to content
lbed_opseu_french_banner.jpg

Appuyez la pétition de la LCBO qui a été déposée à Queen's Park

lcbo_keep_it_public_logo_fr_234.jpg
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Denise Davis, présidente de la LBED, Jamie Kensley, président du Comité anti-privatisation de la LBED, et Robin Reath, président de la section locale 163 du SEFPO, étaient à Queen’s Park, ce mercredi, pour déposer plusieurs centaines de pages de pétition signées.

De gauche à droite : Denise Davis, présidente de la LBED; Robin Reath, président de la section locale 163 du SEFPO; Sandy Shaw, députée provinciale de Hamilton-Ouest-Ancaster-Dundas; Jamie Kensley, président du Comité anti-privatisation de la LBED.

Afin de protéger nos jeunes et communautés et de veiller à ce que les profits soient investis dans nos services publics, les signataires de la pétition exhortent les députés provinciaux à faire en sorte que le gouvernement maintienne la vente d’alcool dans les mains du secteur public.

Les sections locales de la LBEB ont fait signer la pétition à plus de 5 800 clients de la LCBO et membres en un mois. L’idée est partie de la section locale 163 qui a rédigé le texte de la pétition en collaboration avec ses membres du Conseil exécutif. D’autres sections locales ont ensuite rejoint le mouvement.

C’est la porte-parole de l’opposition néo-démocrate (Finances et Conseil du Trésor) et députée provinciale de Hamilton-Ouest-Ancaster-Dundas, madame Sandy Shaw, qui a présenté la pétition.

Plus tôt dans la journée, le groupe de la LBED avait rencontré Mme Shaw pour lui faire part de ses préoccupations au sujet des recommandations faites cette semaine par le consultant du gouvernement en matière de privatisation de la vente d’alcool.

Le consultant du gouvernement sur la privatisation a recommandé :

  • 4 000 nouveaux détaillants privés en augmentant d’abord le nombre de magasins-agences;
  • l’instauration progressive de la vente de bière, vin, cidre, vin-soda et, probablement, de spiritueux;
  • la privatisation potentielle du système de distribution de la LCBO par l’intermédiaire de « tiers et d’options indépendantes »; et
  • l’élimination de la tarification uniforme pour les détaillants privés, à l’exception de la LCBO.

Les dirigeants de la LBED ont attiré l’attention de Mme Shaw au sujet de plusieurs recommandations, notamment sur :

  • l’expansion des magasins-agences, qui est de la privatisation;
  • le fait que le nombre de refus de vente d’alcool est beaucoup moins élevé dans les magasins-agences que dans les succursales de la LCBO;
  • l’application des règles concernant le refus de la vente d’alcool est plus difficile, voire plus dangereuse, que celle concernant le refus de la vente de produits du tabac; et  
  • la privatisation de certaines des activités de distribution de la LCBO se traduira par une augmentation des coûts et une réduction des profits qui servent à financer les services publics.

Plus tôt cette semaine, le président du SEFPO, Smokey Thomas, a demandé une enquête de la GRC au sujet de la décision de Doug Ford de briser le contrat avec The Beer Store afin de permettre la vente d’alcool dans les dépanneurs et les magasins-entrepôts. Monsieur Thomas a ainsi déclaré : « Un nombre effarant de personnes qui pourraient tirer profit de ce fiasco d’un milliard de dollars ont des liens personnels avec monsieur Ford et le Parti progressiste-conservateur. »

Le groupe de la LBED a réitéré les préoccupations du syndicat selon lesquelles le gouvernement Ford travaille en étroite collaboration avec un groupe de lobbyistes pour procéder à la privatisation, peu importe le coût pour la santé et la sécurité publique et l’argent des contribuables.

Comme l’a dit le président Thomas aux membres de la LBED lors du Congrès du SEFPO, qui avait lieu la semaine dernière, le syndicat continuera à combattre la privatisation avec tous les moyens à sa disposition. Ces dix derniers mois, le syndicat a :

  • commandé un sondage d’opinion publique sur la privatisation de la vente d’alcool et de cannabis;
  • fait des présentations aux comités législatifs;
  • lancé la campagne keepitpublic.ca et envoyé près de 1 900 courriels aux députés;
  • tenu 70 piquets d’information dans les collectivités;
  • recueilli 5 800 signatures de pétition de clients de la LCBO et de membres;
  • publié des dizaines de communiqués de presse et participé à des émissions-débats radiophoniques;
  • rencontré la section des TUAC 12R24 qui représente les travailleurs de la chaîne The Beer Store, a participé à la Conférence du secteur du commerce de détail et de gros d’Unifor et a tissé des liens avec les employés syndiqués de Régie des alcools d’autres provinces; et
  • participé à la conférence annuelle « Arrivez sain et sauf »  et à une réunion des intervenants en santé publique sur les politiques en matière d’alcool.

Le Comité anti-privatisation de la LBED se réunira sous peu pour fixer les prochaines étapes, coordonner les moyens d’action et s’opposer au programme destructeur de privatisation du gouvernement.

En attendant, nous encourageons tous les membres de la LBED et leurs familles à visiter keepitpublic.ca et à envoyer un courriel à leur député provincial dès aujourd’hui.