SEFPO Coalition des traveailleurs racialises

Soutenir les personnes qui nous nourrissent

Soutenir les personnes qui nous nourrissent

OPSEU Coalition of Racialized Workers logo - SEFPO Coalition des travailleurs racialises logo
OPSEU Coalition of Racialized Workers logo - SEFPO Coalition des travailleurs racialises logo
Facebook
Twitter
Email

Pour la deuxième année consécutive, la Coalition des travailleurs racialisés (CoTR) de l’OPSEU/SEFPO a organisé une distribution de repas aux travailleurs migrants durant la période des Fêtes dans la Région 1.  La pandémie a frappé certaines communautés plus durement que d’autres – Windsor/Essex étant l’une des régions les plus touchées de l’Ontario.  Cette région abrite également une communauté qui compte la plus forte population de travailleurs migrants dans la province.

La CoTR et le Comité provincial des droits de la personne (CPDP) de l’OPSEU/SEFPO ont travaillé en partenariat avec les organismes Windsor West Indian Association et Justicia for migrants Workers (J4MW) pour mettre en œuvre cette initiative.  Ces groupes maintiennent ce partenariat depuis sa mise en place en 2018.

En raison des restrictions actuelles liées à la COVID, les gens ont eu l’idée de préparer des repas pour les migrants qui étaient en quarantaine.  Puis les gens ont décidé de cuisiner des repas chauds et adaptés à la culture des travailleurs migrants dans la communauté.

« Nous sommes très fiers du travail que nos membres continuent de faire pour remédier aux inégalités. Du fait que nous sommes un syndicat qui est engagé dans la lutte pour la justice sociale, il n’est pas surprenant que nos membres retroussent leurs manches chaque fois qu’ils ont l’occasion de venir en aide à nos communautés », a déclaré le président de l’OPSEU/SEFPO, Warren (Smokey) Thomas.

« Depuis les deux dernières années, nous constatons que les personnes les plus vulnérables de nos communautés sont davantage marginalisées et touchées par la COVID-19 », a déclaré Elizabeth Ha, présidente du Comité provincial des droits de la personne.

« Nous voulons soutenir ces travailleurs essentiels qui sont ici pour nourrir nos communautés et faire fonctionner notre économie. Ils travaillent ici pendant les Fêtes de fin d’année, loin de leurs familles », a-t-elle ajouté.

Le Canada continue de compter sur les travailleurs migrants pour travailler dans les champs, les vergers, les fermes et les serres partout au pays.  Chaque année, près de 60 000 travailleurs viennent au Canada pour travailler la terre et plus d’un tiers d’entre eux sont ici, en Ontario, à des milliers de kilomètres de leurs foyers et de leurs proches.

Le premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO, Eduardo (Eddy) Almeida, dit que les travailleurs migrants apportent une contribution énorme à nos communautés.

« J’ai grandi dans une ferme et je connais bien le travail acharné que l’on doit faire pour mettre de la nourriture sur nos tables », a déclaré Eddy Almeida.  « Il est pour nous important d’appuyer ces travailleurs, ainsi que ces initiatives qui sont mises en œuvre par nos membres.  Ce n’est qu’un petit geste de reconnaissance pour les remercier de tout ce qu’ils font et pour redonner à nos communautés ».

« Nous savons à quel point c’est difficile d’être loin de chez soi durant la période des Fêtes et il était important de servir des repas adaptés à la culture des personnes qui nourrissent nos communautés », a déclaré Peter Thompson, président de la CoTR.  « Avec le soutien de l’OPSEU/SEFPO, nous avons pu servir des repas à 600 travailleurs cette année », a-t-il ajouté.

Compte tenu de l’impact sur les travailleurs migrants et la communauté en général, la CoTR et le CPDP envisagent d’appuyer cet effort sur une base annuelle.