Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Selon le SEFPO, les résultats des sondages montrent que la politique de Wynne va à l'encontre de l'intérêt général

We the North
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Deux sondages d'opinion, qui ont été publiés aujourd'hui, montrent que le gouvernement libéral de l'Ontario est en décalage total avec les désirs et besoins de la population, a déclaré le président du Syndicat des employés de la fonction publique de l’Ontario.

Citant un premier sondage de la firme Forum montrant que les libéraux sont loin derrière les progressistes-conservateurs et les néo-démocrates et un deuxième sondage, effectué par Hill+Knowlton, qui montre que seulement 16 % des répondants appuient la privatisation de Hydro One, Warren (Smokey) Thomas, le président du SEFPO, a déclaré qu'il est temps que la première ministre Kathleen Wynne appuie sur la touche « pause » et revoit sa position sur la privatisation des biens provinciaux.

« Les résultats montrent clairement que la première ministre Wynne et la population ontarienne ne sont pas sur la même longueur d'onde quand il s'agit de ces importantes questions de politique publique », a déclaré Thomas. « Elle bénéficie de sa majorité à Queen's Park, mais en dehors de cette bulle, elle a très peu d'adeptes. Son approche maladroite est une recette qui mène directement au désastre – sur le plan électoral, mais aussi pour la population de l'Ontario. »

En faisant référence aux résultats du sondage Forum qui placent le NPD à 36 % (par rapport à 24 % lors du précédent sondage) et les libéraux à 24 % (qui étaient à 29 %), Thomas a indiqué que cela prouve que les libéraux de gauche – un groupe qui a appuyé Wynne lors des élections de l'année dernière – ont abandonné le navire libéral en faveur du NPD d'Andrea Horwath.

Les résultats du sondage de Hill+Knowlton devraient également alerter la première ministre. Ils montrent que seulement 16 % des répondants approuvent le fait que le gouvernement vende une portion d’Hydro One, tandis que près des trois quarts des répondants (74 %) estiment que cette initiative aura des effets nuisibles sur les familles en faisant bondir les prix de l’électricité.

« Hill+Knowlton reflète parfaitement l'humeur de la population en rapportant que : "…l'initiative stratégique la plus audacieuse du gouvernement repose sur des fondations politiques extrêmement précaires" », a déclaré Thomas. « Je suis entièrement d'accord et cela montre aussi que le gouvernement doit lancer un processus de consultation publique à l'échelle de la province. Rien de moins équivaudrait à une abdication de sa responsabilité envers la population de l'Ontario en ce qui concerne une politique publique aussi importante. »

Thomas a également souligné le fait que le chef du Parti libéral fédéral, Justin Trudeau, doit être profondément préoccupé par le programme de privatisation de Wynne et les dommages infligés à l'image de marque libérale.

« Je présume que M. Trudeau est mécontent de voir ce qui se déroule actuellement en Ontario. Les politiques de Mme Wynne s'attaquent directement aux mêmes électeurs de la classe moyenne sur lesquels son homologue fédéral compte pour faire élire son parti au mois d'octobre. »

Renseignements :
Warren (Smokey) Thomas
613-329-1931