Skip to content
ops_opseu_french_banner.jpg

Merci aux membres héroïques du SEFPO qui combattent les feux de forêt dans le Nord de l'Ontario

Firefighter putting out a forest fire
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Les centaines de membres du SEFPO qui luttent contre les violents feux de forêt qui sévissent dans le Nord de la province gagnent le combat.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a salué le courage des pompiers. « Ces travailleurs courageux sont de véritables héros. Ils risquent leur vie pour protéger la province et assurer notre sécurité. »

mnrfkevin3.jpg

Le pompier Kevin Lanoix (photo : avec l’aimable autorisation du pompier Kevin Lanoix)

Les pompiers du ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) travaillent 24 heures sur 24. Grâce à leur dévouement sans bornes, ils ont sauvé des vies et protégé d’inestimables territoires.

Les pluies récentes ont quelque peu soulagé les équipes épuisées, mais en date du 7 août, les pompiers combattaient encore 43 incendies, dont 14 qui ne sont toujours pas maîtrisés. À ce jour, il y a déjà eu 971 feux de forêt en Ontario en 2018, comparativement à une moyenne de 567 les dix dernières années.

Plusieurs communautés du Nord ont été envahies par la fumée et de nombreuses personnes ont été contraintes de rester à l’intérieur et même d’évacuer leurs maisons.
 
Owen Rigg, spécialiste technique, terres et eaux au MRNF, est le président de la section locale 649, à South Porcupine, Timmins. « Nous sommes submergés. Le personnel travaille sans relâche », indique Owen Rigg.

« Il y a eu des violents coups de foudre. À cause de la sècheresse, de nouveaux foyers d’incendie pourraient éclater à tout moment. C’est un baril de poudre. »
 
mnrfkevindog.jpg

Le pompier Kevin Lanoix avec Crackers (photo : avec l’aimable autorisation de Kevin Lanoix)

Kevin Lanoix, qui est basé à Cochrane, en Ontario, vit sa première expérience en tant que pompier. Il partage cette photo prise avant son départ pour combattre son premier feu, en compagnie de Crackers, un chiot de race husky. « Il y avait beaucoup de chiens huskys sur la réserve de la Première Nation de Peawanuck, près de la Baie d’Hudson. J’ai rencontré Crackers dès le premier jour. Puis, il est revenu nous voir chaque matin avant le départ pour le feu », raconte Kevin Lanoix.

« C’est une expérience incroyable et tout le monde est très gentil. J’ai volé à bord d’hélicoptères, de bombardiers d’eau et de Twin Otters. J’ai vu des réservoirs héliportés lâcher des centaines de gallons d’eau devant mes yeux. »

« Pouvoir exercer le métier de pompier est un énorme succès personnel. »

Kevin Lanoix est étudiant au Collège Sault, programme de technologie environnementale, et stagiaire dans le cadre de la lutte contre les incendies. Il dit avoir développé une passion pour le travail de pompier en raison de son père. « Quand j’étais jeune, mon père me montrait les photos qui avaient été prises quand il combattait les incendies. Il travaille toujours dans la foresterie. Maintenant, quand je reviens à Timmins, je peux, à mon tour, partager mon expérience. »

« Je me réveille le matin et je me dis “ouah! J’ai vraiment envie de retourner au travail!” »

group.jpg
À l’arrière : Willem Verbeek; au centre : Lilly Miller, Alex Walsh, Emily Villeneuve; devant : Alex Mcgarry, Amelia Cosco
(Photo : avec l’aimable autorisation de Rogan Mei)

Emily Villeneuve, chef d’équipe, possède quatre années d’expérience à titre de pompière. Elle confirme le fait que cette saison des incendies est la pire qu’elle ait jamais connue. « Le travail est très enrichissant sur le plan personnel, car nous apportons une contribution essentielle à la communauté. »

Emily, qui vient d’obtenir son diplôme universitaire, estime qu’il s’agit d’un excellent travail d’été. « En tant que chef d’équipe, je dois maintenir l’unité et le moral du groupe. »

Alex Walsh, chef de file qui travaille avec Emily Villeneuve, explique qu’ils ont combattu dix incendies dans la région de Timmins au cours du mois dernier. Leurs succès récents sont encourageants. Plus tôt cet été, après un rapport de départ d’incendie, ils ont été héliportés directement dans la forêt, car l’hélicoptère a pu atterrir dans un marécage non loin du feu. « Nous avons démarré la pompe, déroulé le tuyau et réussi à éteindre l’incendie dans la nuit. »

Alex Walsh, qui est du même avis qu’Emily Villeneuve, estime également que cette saison des incendies est la pire qu’il ait vue jusqu’ici en Ontario.

helicopter.jpg
Alex Walsh et Rogan Mei (Photo : avec l’aimable autorisation de Alex Walsh)

 «  C’est pire cette année en raison du changement climatique », indique Alex Walsh « Les conditions météorologiques sont de plus en plus extrêmes. À présent, les pluies sont diluviennes et les journées ensoleillées, torrides. La saison des incendies est également de plus en plus longue. Auparavant, elle durait de mai à la mi-septembre. Aujourd’hui, il semble que les incendies pourraient se poursuivre jusqu’au mois de novembre. »

« Merci aux courageux membres du SEFPO qui risquent leur vie pour nous protéger », a déclaré le président Thomas. « Votre sacrifice est héroïque. Grâce à vous, l’Ontario est un endroit meilleur. Le courage dont vous faites preuve dans votre travail constitue certainement un exemple à suivre. Nous sommes tous très fiers de vous. »