Division des Employés de la régie des alcools

L'écho – Automne 2021

Cliquez ici pour télécharger le bulletin en format PDF (en anglais)

Message du président et du PVPT : La ratification est faite, mais restez mobilisés

Vous avez voté et vous avez désormais un nouveau contrat de trois ans. Tous les acquis obtenus par l’équipe de négociation cet été sont maintenant en vigueur et vous devriez avoir reçu votre salaire rétroactif (si ce n’est pas le cas, parlez-en à votre délégué syndical).

Votre nouveau contrat est signé et ratifié, mais ne perdez pas l’élan que vous et vos collègues avez créé lors de la dernière ronde de négociation.

Primo, pour la bonne raison que votre vie pourrait en dépendre. À cause du variant Delta, cette pandémie est loin d’être terminée. En raison de votre expérience difficile, vous savez toutes et tous, en particulier celles et ceux qui siègent localement aux comités sur la santé et la sécurité au travail – que vous avez dû exercer beaucoup de pression avant que l’employeur vous procure les équipements de protection individuelle (ÉPI) et mette en place les protocoles nécessaires pour assurer votre sécurité.

Secundo, vous pourriez revenir à table face à l’employeur pour obtenir des salaires plus élevés. Les négociations salariales se rouvriront automatiquement si le projet de loi 124, la loi que le gouvernement a adoptée pour plafonner les salaires, est modifié, abrogé ou déclaré inconstitutionnel avant l’expiration de votre contrat, le 31 mars 2024.

Et notre lutte de tous les instants contre la privatisation est plus intense que jamais :

  • 7-Eleven : un tribunal gouvernemental ayant le pouvoir de repousser les demandes de permis de vente d’alcool de 7-Eleven tient des conférences de cas importantes au sujet de ce dangereux projet. Nous sommes fiers de dire que si ces conférences de cas sont organisées, c’est en partie grâce au travail acharné de votre Comité anti-privatisation de la LBED et des centaines de membres qui ont envoyé des lettres d’objection. Plus d’une quarantaine de membres de l’OPSEU/SEFPO ont été invités à assister à l’une de ces conférences de cas. En ma qualité de président, j’ai pris part, au nom des membres, à une conférence pour le magasin de Yonge et Eglinton.
  • « Les comptoirs express de la LCBO » : afin d’embrouiller les clients et de cacher leur propagation, les anciens « magasins-agences » ont été rebaptisés « comptoirs express de la LCBO ». Nous nous opposons fermement à ces comptoirs express et nous continuerons à mobiliser les membres et les communautés pour dénoncer les coûts accrus et la baisse des revenus qu’ils entraînent.
  • Le cannabis : nous continuons également notre lutte pour que la vente de cannabis retourne au secteur public. L’été dernier, Mississauga est devenue la dernière municipalité, et l’une des plus grandes municipalités, à interdire la vente privée de cannabis. Dans notre lettre au conseil municipal, envoyée en copie-conforme au ministre des Finances, nous demandons de nouveau à ce que les municipalités comme Mississauga puisse choisir l’option publique pour la vente de cannabis – l’option LCBO.

Le travail que vous faites n’a jamais été aussi important pour l’Ontario. Mais en même temps, les risques auxquels vous êtes confrontés n’ont jamais été aussi importants. De la COVID-19 à la privatisation, il est essentiel que vous restiez en contact les uns avec les autres et avec votre syndicat.

En restant unis et forts ensemble, et avec la force et la solidarité de l’OPSEU/SEFPO derrière vous, nous veillerons à ce que votre travail demeure sûr et sécuritaire.

En solidarité,

Warren (Smokey) Thomas
Président de l’OPSEU/SEFPO

Eduardo (Eddy) Almeida
Premier vice-président/trésorier de l’OPSEU/SEFPO

Message de la présidente de la Division : Relever le défi

Présidente du Secteur : Colleen Macleod

Les deux dernières années ont été difficiles, mais notre exécutif, nos militants et nos membres ont relevé le défi. Notre Secteur a été déclaré comme une  « entreprise essentielle » dès le début de la pandémie. Cela a obligé nos membres à prendre des décisions difficiles au sujet de leur santé et de la sécurité de leur famille.

Bon nombre de nos magasins ont fermé leurs portes temporairement en raison de pénuries de personnel. Au début, nous avons également été aux prises avec des pénuries d’approvisionnement non seulement des produits de la LCBO, mais aussi des ÉPI dont nous avions besoin pour assurer notre sécurité.

Nos membres de l’exécutif de la LBED ont fait pression sur l’employeur dès que le gouvernement a fait appliquer les directives de santé publique que nous, et nos clients, devions suivre. Ce processus s’est révélé frustrant et épuisant parce que la science médicale changeait presque quotidiennement.

Notre Secteur a toujours été une cible en ce qui concerne la privatisation. La pandémie a fait de nos plus grandes craintes notre nouvelle réalité.

Le Programme des magasins-agences continue de se développer sous un nouveau nom : le Programme des comptoirs express de la LCBO. Ces points de vente ressemblent à des magasins « publics » de la LCBO, avec un affichage similaire et des sacs de la marque. La plupart des Ontariennes et Ontariens ne savent pas que ces magasins appartiennent à des intérêts privés et ne sont pas de véritables magasins de la LCBO. Notre lutte continue pour limiter le nombre de comptoirs express de la LCBO autorisés à ouvrir et pour promouvoir les nombreux avantages de la vente publique d’alcool. En bref, chaque communauté mérite un véritable magasin de la LCBO!

Au début de la pandémie, nous avons constaté des changements législatifs dans la façon dont l’alcool était vendu, livré, entreposé et distribué. Au nom de la reprise économique, les restaurants qui détenaient déjà un permis d’alcool ont été autorisés à vendre de l’alcool que les clients pouvaient emporter. Les services de livraison ont été autorisés à livrer de l’alcool avec de la nourriture. Lorsque la LCBO a lancé un partenariat avec le service Skip – Du resto jusqu’à vous pour remplacer Foodora, le partenariat a été immédiatement mis en attente par le gouvernement pour permettre au secteur privé de profiter de la forte marge dans les bars et les restaurants.

Négocier durant la pandémie n’a pas été facile. Nous avons dû nous adapter à l’univers en ligne de Zoom, ce qui a rendu le processus difficile. Pour ajouter à la difficulté, nous avons été contraints par le projet de loi 124 de négocier des augmentations salariales d’au plus un pour cent (1 %) par année pendant trois ans. Nous nous réjouissons d’avoir obtenu les augmentations maximales d’un pour cent permises par la loi, mais l’un de nos obstacles les plus difficiles a été d’expliquer le projet de loi 124 à nos membres et ses effets sur eux. En fin de compte, les membres ont voté et ratifié la nouvelle convention collective en juin 2021. Les modifications et la révision étant terminées, l’impression et la distribution devraient avoir lieu au début de la nouvelle année.

Je suis fière du travail que nous avons accompli ensemble. Je suis fière de la force, de la patience et de la résilience dont nous avons fait preuve tout au long de cette période difficile. Rien de tout cela n’a été facile et je suis bien consciente du fait que chacune et chacun d’entre nous a été confronté à beaucoup de tension.

En vous remerciant toutes et tous pour votre dévouement, j’ai hâte de continuer à consolider notre force ensemble.

En solidarité,

Colleen MacLeod
Présidente, Secteur 26 de l’OPSEU/SEFPO – Division des employés de la Régie des alcools (LBED)

Foire aux questions sur le contrat

Les membres de votre exécutif divisionnaire et de l’équipe de négociation ont préparé plusieurs questions au sujet du nouveau contrat :

Que doivent faire les membres qui ont besoin de se faire rembourser les chaussures de sécurité?

  • Par le passé, vous gardiez une copie de votre reçu du magasin où vous aviez acheté les chaussures, puis vous donniez le reçu à votre superviseur pour un remboursement effectué à la caisse. À présent, à la suite de la mise en place de Workday, vous téléchargez le reçu via Workday et vous serez remboursé sur votre prochain bulletin de paie. En cas de doute, communiquez avec votre superviseur.

Quelle est la procédure de remboursement des notes du médecin?

  • Les notes du médecin doivent être soumises en ligne via Workday pour remboursement. Par le passé, vous soumettiez la note à votre superviseur. Désormais, vous devez télécharger la note du médecin dans Workday et vous serez remboursé sur votre prochain bulletin de paie.

Les employés sont-ils autorisés à profiter du programme Value-Add?

  • Les employés ne sont en aucun cas autorisés à profiter du programme Value-Add, sauf s’ils achètent le produit spécifique associé au programme Value-Add. Si la période de promotion est terminée et qu’un employé se renseigne sur un article de promotion, communiquez toujours avec votre superviseur pour connaître la disponibilité de l’article en question.

Avantages sociaux du personnel occasionnel – Article 32.13

  • Pour être admissible aux avantages sociaux, un travailleur occasionnel doit avoir été employé pendant cinq ans. Il doit avoir travaillé au moins 1 300 heures par année civile (janvier à décembre) pour conserver ses droits aux avantages sociaux. Les avantages sociaux commencent le 1er avril et se terminent le 31 mars. Chaque année, en janvier, l’employeur envoie un avis aux employés occasionnels admissibles. Les employés occasionnels admissibles doivent alors adhérer au régime d’avantages sociaux.

Embauches avant 2001 et travail le dimanche

  • Tous les employés permanents à temps plein et occasionnels qui ont été embauchés avant le 4 septembre 2001 (avec service continu) n’ont pas à travailler le dimanche si c’est leur choix.

Les protocoles de la LCBO pour lutter contre la pandémie sont-ils toujours en place?

  • Alors que nous sommes entrés dans la quatrième vague de la pandémie, nous devons rester diligents dans les protocoles qui ont été mis en place pour assurer notre sécurité et protéger nos communautés. Si l’employeur n’a pas affecté suffisamment de personnel pour assurer les protocoles, vous devez en parler au superviseur de votre succursale.  Les niveaux de personnel dans les succursales doivent être maintenus afin d’assurer la diligence raisonnable nécessaire pour notre sécurité.

Je suis une employée permanente à temps plein, à combien ai-je droit de samedis en congé?

  • Vous avez droit à 17 fins de semaine de congé par année de contrat. 17 fins de semaine en plus des fins de semaine avant et après une semaine de vacances.  Conformément à la CC, les membres qui travaillent dans les magasins de détail, les dépôts et au bureau du soutien technique ont droit à 17 fins de semaine de congé par année contractuelle, à l’exclusion des périodes de vacances et des absences autorisées, telles que définies dans la convention collective.

La LCBO offre-t-elle toujours une indemnité forfaitaire?

  • À la fin des années 80, la FPO et de nombreuses sociétés d’État ont offert une indemnité forfaitaire aux employés qui approchaient de la retraite. Il n’y a pas de programmes ni d’offres de cette nature pour le moment.

La lutte en cours de l’OPSEU/SEFPO pour contrer 7-Eleven

Quand la chaîne 7-Eleven a déclaré plus tôt cette année qu’elle voulait commencer à vendre de l’alcool à consommer sur place dans plus d’une soixantaine de ses dépanneurs, les membres de la LBED de l’OPSEU/SEFPO ont manifesté vivement leur opposition. Des centaines d’entre eux, dont le président Thomas, ont déposé des objections formelles et détaillées auprès de la Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO).

Si ces permis étaient accordés à 7-Eleven, combien de temps se passerait-il avant que tous les dépanneurs de la province soient autorisés à suivre leurs traces?

« Les membres de notre syndicat et moi-même, nous nous opposons fermement à l’expansion des ventes privées d’alcool et à toutes les demandes de permis d’alcool présentées par 7-Eleven pour 61 dépanneurs dans toute la province », a écrit le président Thomas dans son objection.

Les pressions portent fruit et la CAJO ne se contentera pas de simplement accorder les permis à la multinationale. Au lieu de cela, un tribunal gouvernemental, le Tribunal d’appel en matière de permis (TAMP), qui a le pouvoir de refuser les demandes, a tenu une série de conférences de cas concernant 7-Eleven.

Ces conférences de cas ne sont pas ouvertes au public, mais de nombreux membres de la LBED qui ont formulé des objections à la CAJO, ainsi que le président Thomas, ont assisté à l’une de ces conférences pour présenter leurs nombreuses objections en personne.

Rapport du Comité des griefs

Maintenant que les négociations sont terminées, votre Comité des griefs a réservé des dates de réunion pour le reste du mandat. L’équipe se concentre sur l’examen de vos griefs afin qu’ils soient entendus dès que possible.

Rappel : si vous recevez une lettre ou un courriel vous demandant plus de renseignements, veuillez nous contacter dès que possible afin que nous puissions examiner correctement votre grief.

Mise à jour rapide sur le grief de principe en ce qui concerne les 17 samedis de congé. Le premier jour d’arbitrage est passé et une autre audience se tiendra le 8 décembre prochain. Restez à l’affût pour d’autres mises à jour bientôt.

Jeremy Trainor
Vice-président de la Division des employés de la Régie des alcools (LBED)

Le pouvoir de négociation au fil des ans

Vous avez probablement entendu les banquiers parler de la magie des intérêts composés : vos gains financiers s’accumulent. Négocier ensemble, c’est exactement la même chose.

Lorsque nous restons forts et unis, nos gains s’accumulent rapidement au fil des ans :

  • La couverture des soins de la vue a augmenté de 75 pour cent durant les 10 dernières années (et comprend désormais une couverture garantie pour la chirurgie au laser)
  • La création de plus de 500 nouveaux emplois permanents à temps plein : 100 en 2009, 25 en 2013 et 408 en 2017.
  • Le nombre de samedis de congé garantis a augmenté de plus de 40 pour cent, tandis que le nombre maximum de samedis travaillés a diminué de 25 pour cent.

Imaginez si nous n’étions pas syndiqués…

À chaque ronde de négociation, nos gestionnaires arrivent à la table en ciblant des acquis qu’ils veulent nous enlever : les augmentations de salaire équitables, les avantages sociaux, la conciliation travail-vie personnelle. Heureusement, nous sommes assez forts pour dire non. Mais si nous n’étions pas unis au sein de la LBED de l’OPSEU/SEFPO, voici quelques-uns des acquis que l’employeur aurait démantelés.

  • Vous pourriez avoir à travailler chaque samedi.
  • Vous devriez payer vos chaussures de votre poche.
  • Nos gestionnaires pourraient remplacer n’importe quelle succursale par un comptoir express privé.
  • Nous n’aurions pas de Comité provincial sur la santé et la sécurité au travail ni de voix pour parler de problèmes tels que les ÉPI et les protocoles de sécurité.

Assurez-vous de rester en contact!

Pour en savoir plus sur votre contrat actuel et sur les préparatifs de votre prochaine ronde de négociation dans trois courtes années, assurez-vous de mettre à jour votre numéro de téléphone cellulaire personnel et votre adresse de courriel afin de rester en contact avec l’OPSEU/SEFPO.

C’est très facile. Vous pouvez le faire de trois façons différentes :

  • Appelez le 1-800-268-7376 ou le 416-443-8888 et dites que vous êtes un membre de la LBED qui veut mettre à jour ses coordonnées.
  • Envoyez votre nom, votre adresse de courriel personnelle et votre numéro de téléphone cellulaire personnel à : lbedbargaining@opseu.org.
  • Mettez à jour vos coordonnées sur le portail des membres de l’OPSEU/SEFPO.

En l’honneur de Roman Skots, membre de la section locale 5107

C’est le cœur lourd et avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès plus tôt cet été de l’un des nôtres.

Roman Skots, membre de longue date de la LBED et de la section locale 5107, qui travaillait au centre commercial de Burnhamthorpe, à Etobicoke, est décédé le 22 mai dernier des suites de la COVID-19. Il avait 62 ans.

Un homme gentil et doux, dont les collègues se souviennent comme d’une présence apaisante et bienfaisante, Roman était une personne sur laquelle on pouvait toujours compter, pour un sourire et un coup de main. Travailler une seule fois avec Romain, c’était ne jamais l’oublier. Des années après son départ de Lakeshore, les membres de la communauté ont continué à demander de ses nouvelles.

Au nom de tous les membres de la LBED, le syndicat présente ses plus sincères condoléances à la famille et aux amis de Roman.

Sa mort est une perte tragique et un rappel douloureux que nous devons rester vigilants pour assurer notre sécurité. Roman n’est que l’un des deux membres de l’OPSEU/SEFPO à avoir perdu la vie des suites du virus, ce qui montre à quel point les membres de la LBED qui se trouvent en première ligne sont vulnérables.

Saviez-vous que Morneau Shepell est maintenant LifeWorks?

Le fournisseur de notre Programme d’aide aux employés et à leur famille (PAEF) a officiellement changé de nom pour devenir Solutions Mieux-être LifeWorks. Ce nouveau nom, Solutions Mieux-être LifeWorks, décrit mieux l’objectif de l’organisation – améliorer la vie et le mieux‑être des gens. Malgré ce changement de nom, les services demeurent les mêmes, le fournisseur continue d’offrir une large gamme de services de soutien gratuits, confidentiels et facultatifs pour vous aider, vous et votre famille, à surmonter les défis quotidiens, les problèmes complexes, etc.

LifeWorks offre des conseils de manière confidentielle adaptés à votre style de vie et votre niveau de confort dans les formats suivants :

  • Consultation en personne – une séance traditionnelle, idéale pour les familles ou les couples qui ont besoin d’une interaction
  • Consultation par téléphone – counseling au téléphone
  • Consultation en ligne – permet d’échanger des messages par écrit et en ligne avec un conseiller
  • Consultation vidéo – séances virtuelles en face à face
  • Première discussion – assistance instantanée de discussion en ligne avec un conseiller
  • Services autonomes en ligne : on vous envoie des trousses d’assistance autonome par voie électronique

Pour en savoir plus sur ce programme, cliquez ici ou cherchez le Programme d’aide aux employés et à la famille (PAEF) dans ServiceNow. L’accès est également disponible via LCBO Connect.

Pour obtenir des conseils, des ressources et une assistance immédiate, appelez le 24/7 1-844-880-9142, visitez le site Web : lworkhealthlife.com ou scannez le code QR pour télécharger Mon PAE dès maintenant.

Mille mercis à nos mobilisatrices et mobilisateurs pour la négociation

Les dirigeants de l’OPSEU/SEFPO et l’équipe de négociation souhaitent remercier tout particulièrement les 15 mobilisatrices et mobilisateurs régionaux. En pleine pandémie, ils ont dû trouver de nouvelles façons de communiquer avec les membres pour les informer tout au long des négociations.

Ils ont travaillé à temps plein durant toute la campagne du 29 avril au 11 juin et ont accompli un énorme travail durant ces six courtes semaines.

Le taux de participation au vote de ratification du contrat de la LBED a été l’un des plus élevés. Les mobilisatrices et les mobilisateurs ont contribué à ce succès :

  • Ils ont recueilli de plus de 1 500 nouvelles adresses de courriel personnelles auprès des membres.
  • Ils ont vérifié et mis à jour les adresses de courriel personnelles de milliers d’autres membres.
  • Ils ont appelé des centaines de membres.
  • Ils ont mis en place des moyens de mobilisation et de liaisons dans près de 400 lieux de travail.
  • Ils ont organisé et dirigé quelque 50 réunions d’information locales sur Zoom.
  • Ils ont fait passer le mot pour attirer une audience combiné de près de 2 500 personnes à nos deux télétribunes.

Les mobilisatrices et mobilisateurs régionaux 2021 de la LBED : Responsable des campagnes de l’OPSEU/SEFPO, Megan Park, Shelly Robitaille, Kim Nasello, Janice Ariza, Gregory Wilson,Greg Scott, Dianne Clarabut, Shawn Swayze, Tammy Rogres, Sean Spencer,Damian Campbell, Judy Anne Jones, Leslie Gagnon, Anne Makela, Rob Mithrush,et Taidgh McGuinness.

Vos mobilisateurs régionaux

Les membres de votre équipe de mobilisatrices et mobilisateurs 2021 ont été élus par vos dirigeants de l’exécutif divisionnaire et des sections locales de la LBED lors d’une réunion virtuelle, le 24 octobre 2020. Les mobilisatrices et mobilisateurs étaient :

Région 1

Shelly Robitaille

Greg Wilson

Région 2

Shawn Swayze

Greg Scott

Région 3

Tammy Rogers

Damian Campbell

Région 4

Dianne Clarabut

Sean Spencer

Région 5

Kim Nasello

Janice Ariza

Taidgh McGuinness

Région 6

Leslie Gagnon

Judy Jones

Région 7

Rob Mithrush

Anne Makela

Tenez-vous au courant

Vous pouvez également vous tenir informer des dernières nouvelles en consultant fréquemment notre site Web :  https://sefpo.org/sector/liquor-board-employees/ et en suivant notre page Facebook : www.facebook.com/OpseuLiquorBoardEmployees

La publication de L’écho, numéro 65, automne 2021, est autorisée par

Warren (Smokey) Thomas
Président de l’OPSEU/SEFPO

Colleen MacLeod
Présidente de la Division des employés de la Régie des alcools (LBED)