Skip to content

Le SEFPO s’engage à lutter de façon permanente contre le racisme anti-Noirs

Anti-racism Teletown Hall
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Nous avons été aussi attristés que furieux d’entendre parler cette semaine d’un jeune Noir du nom de Jacob Blake qui s’était fait tiré dessus par un agent de police de Kenosha, au Wisconsin. Ses actions sont aussi inhumaines qu’immorales.   

Jacob ne méritait pas que les personnes mêmes qui juraient de le servir et de le protéger montrent un tel mépris pour sa vie et son bien-être. Le fait que cela se produise si souvent montre de façon flagrante à quel point les systèmes de notre société sont défaillants.   

Les communautés noires sont en colère, tristes, découragées et déçues. Nous partageons vos sentiments et nous sommes à vos côtés.   

Une des raisons de la marche qui a eu lieu vendredi dernier à Washington, DC, était de commémorer le discours « J’ai un rêve » de Martin Luther King Jr., fait en 1963, dans lequel il demandait de mettre fin au racisme.  Des milliers de personnes étaient rassemblées dans la capitale américaine pour condamner les injustices que la communauté noire continue de subir, 57 ans après ce discours historique.  

Nous rendons également hommage à Emmett Till, mort cette même journée.  Emmett était un jeune Noir de 14 ans, lynché au Mississippi, en 1955, parce qu’il avait soi-disant flirté avec une femme blanche dans l’épicerie de sa famille.  Sa mère, Mamie Bradley, avait exposé son fils dans un cercueil ouvert, pour montrer au monde à quel point le corps d’Emmett était défiguré.  Ses assassins avaient été acquittés après les délibérations de moins d’une heure d’un jury entièrement blanc.   

La mort d’Emmett et de tant de Noirs ces derniers temps est un rappel brutal que le racisme existe encore bel et bien en 2020.  

Le mois dernier, le SEFPO a conduit une télétribune sur le racisme anti-Noirs, pour entendre ses membres de la communauté noire. Nous avons utilisé ces conversations et nos conversations dans les semaines qui ont suivi pour identifier ce que notre syndicat peut faire pour lutter contre le racisme systémique.   

Nous développons actuellement un cours particulier pour éduquer nos membres, afin qu’ils soient prêts et équipés pour identifier, aborder et contester le racisme anti-Noirs. Nous lancerons une campagne contre le racisme anti-Noirs pour parler des effets dévastateurs de cette discrimination et des conséquences injustes auxquelles les Noirs font face. Nous créons également un espace dédié sur notre site Web pour fournir de l’éducation, des ressources et un soutien axés sur l’élimination du racisme. Nous utiliserons cet espace pour tenir nos membres au courant des efforts soutenus que le SEFPO déploiera dans les mois, les années et les décennies à venir pour lutter contre le racisme anti-Noirs.   

Le racisme n’a sa place ni dans notre syndicat, ni dans nos milieux de travail ni dans nos communautés. Nous ne pourrons peut-être pas faire disparaître la douleur et les souffrances infligées en raison du racisme systémique, mais nous pouvons nous engager à utiliser toutes les ressources dont nous disposons pour nous battre jusqu’à ce que justice et égalité règnent pour tous.   

Solidairement,  

Warren (Smokey) Thomas, président du SEFPO  

Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO