SEFPO Personnel Scolaire des Collèges bannière

Le mouvement social continue - Bulletin de grève - numéro 6

Sur le piquet. Personnel scolaire, Bulletin de greve du personnel scolaire des colleges de l'Ontario.
Facebook
Twitter
Email

Le mouvement social continue

Comme vous le savez, le gouvernement a annoncé jeudi qu'il déposerait une loi spéciale de retour au travail pour le personnel scolaire des collèges.  Le syndicat n’était pas d’accord avec la loi spéciale de retour au travail, qui a été imposée par le gouvernement.

Le personnel scolaire des collèges retournera au travail la semaine prochaine, même si on ne connaîtra pas la date exacte avant l'adoption de la loi spéciale de retour au travail. Nous croyons que le gouvernement réussira à faire adopter la loi puisque les libéraux sont majoritaires.

Nous avons toujours su que cette loi était une option, et si nous sommes déçus, nous espérons malgré tout que nos enjeux seront abordés de façon positive dans le processus d'arbitrage qui est prévu dans le projet de loi. Les résultats extraordinaires du vote sur l’offre qui a été imposé par le Conseil des employeurs des collèges, avec un taux de participation de 95 pour cent et un taux de rejet de 86 pour cent, plaident fortement en notre faveur.

Jeudi après-midi, le 16 novembre, il est devenu évident que le Conseil des employeurs des collèges n'avait aucunement l’intention de négocier. En dépit du « non » retentissant exprimé par nos membres, le Conseil a refusé non seulement de retirer ses concessions, mais également de s’engager dans les négociations. En réponse, le gouvernement de Kathleen Wynne a décidé de légiférer pour forcer le personnel scolaire à retourner au travail.

Quoi qu’il en soit, nous avons fait des gains historiques. Nous avons inspiré un mouvement pour lutter contre le travail précaire. Nous avons prouvé, au-delà de tout doute, que la liberté académique du personnel scolaire et la gouvernance collégiale sont essentielles pour l'intégrité et la qualité de l'enseignement collégial. Nous avons consolidé nos sections locales, qui sont plus fortes et plus unies que jamais. Nous avons mis en exergue les insuffisances profondes dont a fait preuve le Conseil des employeurs des collèges. Et nous avons reçu un mandat sans précédent des membres afin que nos enjeux soient pris en compte à l'arbitrage.

Si nous avons été capables de mener notre combat aussi loin, c'est grâce au travail acharné, au dévouement et à la détermination des dirigeants des sections locales, des nouveaux activistes et des milliers de membres du personnel scolaire. Nous remercions chacune et chacun d’entre vous pour votre soutien.

Nous tenons également à remercier l'ensemble de la communauté syndicale et tous nos alliés, notamment les étudiants qui nous ont rejoints sur les lignes de piquetage et qui nous ont apporté leur soutien. Nous mettons tout en œuvre pour appuyer nos étudiants et nous avons particulièrement à cœur leur éducation, leur carrière et leur avenir.

Retour au travail du personnel scolaire : que faire

Votre équipe de négociation vous donne les directives suivantes afin de veiller à ce que vous soyez protégé et que les heures supplémentaires que vous ferez soient prises en compte dès votre retour au travail. 

La législation sur le retour au travail stipule que les conditions de travail sont les mêmes que celles qui étaient en place le jour qui a précédé le déclenchement légal de la grève. Cela signifie que la précédente convention collective est en vigueur, à l’instar de toutes les dispositions relatives à la charge de travail et au règlement des griefs.

Nous n'avons aucune influence sur le protocole de retour au travail autre que ce qui est inclus dans notre convention collective, mais notre convention collective contient les outils dont nous avons besoin. Il nous suffit de les utiliser.

Recommandations sur le retour au travail

1. Dans toutes vos communications avec votre superviseur, assurez d’envoyer une copie conforme de votre message à la section locale du syndicat.

2. En vertu de 11.02 A1 (a) et (b), chaque membre du personnel scolaire doit demander une nouvelle charge de travail et discuter de l’achèvement de la session avec son superviseur. 

3. Après cette réunion, vous devriez demander à votre superviseur de vous procurer par écrit un plan détaillé d'achèvement de la session. 

4. Vous devriez alors demander un nouveau FCT pour le reste de la session. 

5. Vous devriez documenter toutes vos heures de travail (consignez vos heures à la fin de chaque journée).

6. Vous devriez soumettre votre FCT au groupe de révision de la charge de travail si vous avez un désaccord au sujet de la charge de travail ou si vous travaillez des heures supplémentaires en sus.

7. Vous devriez être payé pour les heures supplémentaires qui sont consignées correctement sur votre nouveau FCT.

8. Il n'est pas nécessaire d’avoir convenu de faire des heures supplémentaires, de la même manière que vous n’avez pas à convenir du prolongement de votre temps d'enseignement.

Problèmes avec les gestionnaires

1. En cas de problèmes avec des gestionnaires qui seraient coercitifs ou intimidants, vous devriez documenter l'incident dans un courriel en envoyant une copie conforme de votre courriel à la section locale du syndicat.

2. Vous pouvez déposer des plaintes en vertu des paragraphes 4.02 A 5 et 4.02 A 6 – dans l’article 4 : Non-discrimination/brimades/harcèlement psychologique. La section locale du syndicat est là pour vous aider à cet égard.

Problèmes avec les étudiants

1. Vous devriez prendre 20 minutes au début de la classe pour expliquer à vos étudiants les raisons pour lesquelles vous étiez en grève. Vous pouvez encourager vos étudiants qui ont d’autres questions à communiquer avec la section locale du syndicat.

2. Le syndicat a envoyé un modèle de lettre intitulé, « Message aux étudiants », à tous les membres du personnel scolaire que vous pouvez distribuer à vos étudiants.

3. La majorité des étudiants comprennent les raisons pour lesquelles le personnel scolaire a dû faire grève et se réjouiront d'être de retour en classe. Vous devriez avoir recours au code de conduite de l'étudiant et/ou aux paragraphes 4.02 A 5 et 4.02 A 6 afin de documenter tout comportement de harcèlement éventuel et déposer une plainte. Les membres du personnel scolaire ne devraient pas tolérer le harcèlement de la part des étudiants.

Justice pour les membres du personnel scolaire à charge partielle

L'équipe de négociation tient à remercier particulièrement tous nos collègues à charge partielle – nombre d'entre eux ont marché sur les lignes de piquetage durant ces cinq semaines. Bien que nous ne puissions pas contrôler le protocole de retour au travail en raison de la loi spéciale de retour au travail, nous continuerons, au cours des prochains mois, à nous battre pour veiller à ce que vos préoccupations demeurent tout en haut de la liste des principaux enjeux.  

Lors de l’arbitrage exécutoire, nous concentrerons nos efforts à faire des gains sur la sécurité d'emploi, l’accès aux emplois et l'amélioration de l'ancienneté qui figuraient dans nos dernières propositions syndicales.  Le groupe de travail provincial mettra l'accent sur la lutte contre la précarité et l'amélioration des effectifs du personnel scolaire à temps plein.

Votre combat pour améliorer nos conditions de travail est notre combat.  Nous ne l'avons pas perdu de vue, et nous ne le perdrons pas de vue.  Au niveau local, si vous avez des problèmes avec vos contrats pendant ce retour au travail, n’hésitez pas à communiquer avec votre section locale et à informer l'équipe de négociation.  Nous ferons le suivi de tous les problèmes et nous les soumettrons à l'arbitrage.