Menu
Menu
news_press_releases_french.jpg

« Voyez grand! L'union fait la force », dit le président du SEFPO aux parents d’enfants autistes

« Voyez grand! L'union fait la force », dit le président du SEFPO aux parents d’enfants autistes

03-22-2019_opseu_cheo_autism_rally_2.jpg

Ottawa – Un message percutant a été livré vendredi dernier au bureau de Lisa MacLeod, ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires : le gouvernement Ford doit rebrousser chemin et stopper les compressions destructrices apportées au programme pour enfants autistes.

Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, des parents d'enfants autistes et des professionnels de première ligne du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario, s’étaient réunis devant le bureau de circonscription de Mme MacLeod. 

Monsieur Thomas, président du SEFPO, Shawn Reid, président de la section locale 474 et une mère d’Ottawa, Nicole Taylor, ont été invités à l’intérieur pour rencontrer le personnel du bureau de circonscription de Mme MacLeod, qui a accepté de recevoir une soumission écrite sur la façon de réparer les dégâts.

« C'est une grande victoire pour les familles », a déclaré M. Thomas, qui est sorti de la réunion sous de bruyants applaudissements. « J'espère que nous parviendrons à une solution qui nous vient des parents et du personnel de première ligne, qui savent exactement de quoi ils ont besoin. »

Monsieur Thomas a dit que c'est désormais à Mme MacLeod de tenir sa promesse de consulter les parents et les professionnels de la santé de première ligne.

« Nous surveillerons de près ce qui se passe, afin d’assurer que cette soi-disant consultation ne soit pas un moyen d’atténuer les pressions des médias auxquelles fait face le gouvernement », a encore dit M. Thomas. « Jusqu'ici, la ministre semble davantage vouloir faire plaisir au premier ministre Ford et à ses acolytes qu’aider les familles de l’Ontario. »

Le rassemblement suivait l'annonce de Mme MacLeod jeudi dernier comme quoi le gouvernement Ford continuerait de financer les services liés à l’autisme pendant six mois. « Le gouvernement va devoir faire mieux que cela », a déclaré M. Thomas.

« Six mois ne suffiront pas », a encore dit M. Thomas. « Ces traitements peuvent coûter des dizaines de milliers de dollars chaque année. Les difficultés financières que ces familles devront endurer en étant forcées à recourir à des services privés sont effarantes. »

Selon M. Thomas, un rayon de lumière brille sur les familles d'enfants autistes, mais il est important qu’elles maintiennent la pression. « Il nous reste beaucoup de travail à faire pour renverser la situation, et c'est pourquoi je dis que nous devons voir grand et continuer de faire preuve de solidarité, parce que l’union fait la force et parce que nous sommes tous Ensemble pour gagner. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931