Menu
Menu
news_press_releases_french.jpg

Monsieur Thomas : Le gouvernement Ford continue de faire de la fumisterie du dossier de l’autisme

Monsieur Thomas : Le gouvernement Ford continue de faire de la fumisterie du dossier de l’autisme

warren_smokey_thomas_0.jpg
warren_smokey_thomas_0.jpg
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

TORONTO - Selon le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, si l’on se fie à l’annonce de lundi dernier de la ministre de l’Éducation, Lisa Thompson, Doug Ford et son cabinet s'intéressent davantage à sauver leur peau qu’à aider les enfants autistes.

« Dans un appel désespéré à l’aide, des milliers de parents se sont rendus à Queen's Park la semaine dernière », a déclaré M. Thomas. « La réponse de M. Ford? Envoyer sa ministre de l'éducation et leur jeter davantage de poudre aux yeux en réannonçant un support financier modeste et en offrant une nouvelle somme dérisoire pour la formation des enseignants. »

 « C'est si peu d’argent qu’on ne peut même pas parler de solution de fortune. »

 Kelly Martin, présidente de l’exécutif du secteur des conseils scolaires du SEFPO, a déclaré que le gouvernement faisait une grave erreur en réservant sa nouvelle formation aux enseignants.

 « Pourquoi ne pas investir dans l'embauche d’autres aides-enseignants et travailleurs auprès des enfants et des jeunes et les former pour soutenir les enfants autistes, de façon que les enseignants puissent se concentrer sur leur classe entière? », a demandé Mme Martin, dont le secteur représente près de 3 000 travailleurs de soutien scolaire à travers la province. « C'est une occasion ratée. »

Monsieur Thomas a dit que si le gouvernement voulait vraiment alléger le fardeau des salles de classe, il renoncerait à ses plans de réduction des services universels publics liés à l’autisme, comme ceux que fournit le Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario.

« Il est prouvé que plus les enfants autistes reçoivent les soins et l’aide professionnelle dont ils ont besoin à un jeune âge, mieux ils s’intègrent à l’âge scolaire », a-t-il dit.

Monsieur Thomas a fait remarquer ce n'est pas la première fois que le cabinet de Ford opte pour la poudre aux yeux plutôt que pour la substance dans le dossier de l’autisme.

« Après l’annonce de Lisa MacLeod, la ministre avare, en février dernier, il a fallu des jours de pression constante des familles et défenseurs pour qu’elle admette qu’elle prenait en fait des fonds de milliers d’enfants souffrant d’autisme », a encore dit M. Thomas. « Et puis nous avons appris qu'elle avait eu recours à des menaces et au chantage pour obtenir que les personnes mêmes qui fournissent les services liés à l’autisme appuie son programme. »

« Mais à quoi d'autre pouvons-nous nous attendre d'un gouvernement dirigé par un mec qui appelle les enfants autistes des « kryptonites » et qui une fois a dit au père d’un enfant autiste d’aller au diable? »

Pour plus d’information :
Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931