Skip to content
news_press_releases_french.jpg

Le président Thomas se demande pourquoi Doug Ford dissimule le mandat de ses ministres

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas in the Queen's Park media gallery.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, demande au premier ministre Doug Ford de revenir sur sa décision de garder le secret sur l’ordre de mission donné à ses ministres. 

« Doug Ford a dit qu’il est pour le peuple, mais que cache-t-il au peuple? », a demandé M. Thomas. « Selon les médias, le premier ministre du Canada et les premiers ministres provinciaux et territoriaux de tout le pays rendent leurs « lettres de mandat » publiques. Pourquoi M. Ford n’en fait-il pas autant?

« Pourquoi opte-t-il pour le secret au détriment de la transparence? Que cache-t-il? »

Le gouvernement libéral précédent rendait ses « lettres de mandat » publiques. Clairement rédigées, ces lettres décrivaient pour chaque ministre du gouvernement les objectifs et attentes établis par le premier ministre de la province. Les membres du public étaient alors en mesure de tenir le gouvernement responsable des choses qu’il était ou n’était pas capable d’accomplir.

Mais M. Ford a décidé de jeter la reddition de compte par-dessus bord. Il a invoqué le « secret ministériel » pour dissimuler ses lettres de mandat au public. Ces lettres ne seront même pas accessibles sur demande faite en vertu des lois sur l’accès à l’information. La tradition veut que les partis de l’opposition aient un cabinet fantôme. Cette fois-ci, il semble que ce soit le gouvernement qui veuille un cabinet fantôme, fonctionnant dans l’ombre.

« C’est simple, il est impossible de prétendre à la reddition de comptes quand on n’a pas de transparence », a déclaré Eduardo (Eddy) Almeida, premier vice-président/trésorier du SEFPO. « Comment peut-on savoir si nos ministres font leur travail si nous ne savons même pas quel travail ils sont censés faire? »

« C’est un autre pas en arrière inutile pour l’Ontario », a déclaré M. Thomas. « Du démantèlement du programme d’éducation sexuelle aux coupures infligées à l’aide sociale jusqu’au décret de privatisation de la vente du cannabis, M. Ford semble être coincé en marche arrière. »

« On se demande qui est vraiment au volant de son gouvernement », a ajouté M. Thomas. « La secrétaire principale de M. Ford était conseillère principale de Stephen Harper. Ça ressemble de plus en plus à une page du style mystérieux et dictatorial de l’administration Harper. »

Pour plus d’information : Warren (Smokey) Thomas 613-329-1931