Skip to content
opseu_in_the_news_fr.jpeg

Le président Thomas demande aux conservateurs d'arrière-ban de dire non à la clause de dérogation

OPSEU President Warren (Smokey) Thomas in the Queen's Park media gallery.
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Au cours d’une longue entrevue ce matin même à l’émission The Bill Kelly Show, sur AM 900, à Hamilton, le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, a critiqué Doug Ford, qui cherche à bafouer les droits constitutionnels des Torontois en recourant à la clause de dérogation de la Charte.

Pendant l’émission, M. Thomas a demandé aux députés conservateurs d’arrière-ban de rejoindre l’opposition et de faire tomber M. Ford.

« Je ne crois pas que M. Ford comprenne vraiment ce qu’est la démocratie », a déclaré le président Thomas. « Il a obtenu 40 % des suffrages, mais cela signifie que 60 % de la population n’ont pas voté pour lui. Une fois élu, on est censé représenter tout le monde, pas seulement sa base électorale.

« Le cabinet conservateur et l’arrière-ban sont formés de nombreuses excellentes personnes », a déclaré M. Thomas. «  Et je leur dis, M. Ford ne représente pas le parti conservateur. Les conservateurs respectent la loi, mais pas Doug Ford.

« Il est temps qu’ils remettent leur patron sur la bonne voie, qu’ils lui disent qu’il n’est pas dictateur et qu’il n’a donc pas le pouvoir absolu. »