news_press_releases_french.jpg

Le président Thomas demande que la GRC enquête sur le lobbying qui est derrière la combine de Doug Ford pour autoriser la vente d’alcool dans les dépanneurs

Toronto – Le président du SEFPO, Warren (Smokey) Thomas, demande à la GRC d’enquêter sur la décision de Doug Ford de briser le contrat avec The Beer Store afin de permettre la vente d’alcool dans les dépanneurs et les magasins-entrepôts.

« Toute cette combine sent plus mauvais qu’une pièce pleine de bouteilles et d’assiettes le lendemain d’une soirée », a déclaré le président Thomas. « Un nombre effarant de personnes qui pourraient tirer profit de ce fiasco d’un milliard de dollars ont des liens personnels avec monsieur Ford et le Parti progressiste-conservateur. »

« Ils forment un petit cercle et ils pourraient tous devenir très riches grâce à cette combine alors que le “peuple se fait plumer”. »

Le président Thomas a souligné le fait que Ken Hughes, qui a été engagé par Doug Ford pour rédiger un rapport recommandant à la province d’autoriser la vente d’alcool dans les dépanneurs et les magasins-entrepôts, est un ancien député conservateur de l’Alberta. 

Monsieur Hughes a été le partenaire d’un détaillant d’alcool qui a été racheté par le grand détaillant, Alcanna, qui est basé en Alberta. La veuve de Jim Prentice – que monsieur Hughes a soutenue lors de la course à la direction du Parti conservateur de l’Alberta – siège à titre d’administratrice d’Alcanna.

Et Alcanna a embauché Melissa Lantsman, la directrice des communications de la campagne de Doug Ford, en tant que lobbyiste, peu de temps après l’entrée en fonction du premier ministre.

« Randy Hillier a été expulsé du groupe parlementaire conservateur par Doug Ford parce qu’il avait eu le courage de dénoncer le “lobbying illégal/illicite” au bureau du premier ministre », a déclaré le président Thomas. « Peut-être voulait-il parler de ce lobby de l’alcool? Nous avons besoin d’une enquête policière indépendante pour connaître toute la vérité. »

Le président Thomas a déclaré que l’enquête doit être menée par la GRC. 

« L’enjeu est bien trop grand pour que la PPO puisse gérer cela », a indiqué le président Thomas. « Il y a encore trop de points d’interrogation autour de la PPO du fait que Ford a tenté de donner le poste de commissaire à son copain et a réduit le budget de la Police provinciale de l’Ontario de 46 millions de dollars. C’est la GRC qui doit s’en charger. »

« Si cette expansion massive du secteur de la vente d’alcool est autorisée, il pourrait s’agir du plus grand vol d’argent public dans l’histoire de l’Ontario », a conclu le président Thomas. « En comparaison, le scandale de plusieurs milliards des centrales au gaz pourrait passer pour un vol à l’étalage à la LCBO. »

Renseignements : 

Warren (Smokey) Thomas, 613-329-1931